L’aventure de Franky s’est achevée au Sporting Portugal. Gand l’a contacté

GAND Il aura presque fallu attendre son licenciement pour que la Gantoise se décide à l’appeler. Car alors que le nom de Franky Vercauteren circulait dans les couloirs du club depuis près de trois mois (passant même au-dessus du C. V. de Bob Peeters au moment de trouver un successeur à Trond Sollied), les premiers contacts ne se seront noués que lundi midi. “Si c’est la Gantoise, je suis intéressé.” Telle fut donc en substance le message envoyé par Vercauteren à Michel Louwagie comme si l’ancien Anderlechtois savait déjà à ce moment qu’il recevrait son C4 à Lisbonne dans la soirée. Son message allait alors suffire à rabattre toutes les cartes des dirigeants gantois qui, voilà quelques jours, s’étaient pourtant empressés d’annoncer l’arrivée d’un coach étranger expérimenté (Victore Fernandez ?).

Il est vrai qu’au moment de démettre Bob Peeters de ses fonctions, Michel Louwagie, fanatique de Vercauteren, croyait alors l’ancien coach de Genk hors de portée. Il ignorait encore que l’ancien petit Prince du Parc serait licencié lundi soir, en recevant des indemnités de près de 270.000 euros. Alors, si l’arrivée de Vercauteren à Gand apparaissait encore hier soir éminemment compliquée, un premier pas venait peut-être d’être franchi hier au cours de la nuit. Sans aucune indemnité à payer au Sporting Lisbonne, sans devoir offrir à Vercauteren un salaire démesuré, la Gantoise pouvait cette fois attaquer le dossier de l’ancien Anderlechtois sans tarder.

Restait hier soir à savoir si cette piste n’avait pas été ouverte trop tard. Car les négociations entre Vercauteren et la Gantoise risquaient lundi de prendre encore un petit temps. Un temps sans doute bien trop long aux yeux de dirigeants pourtant hésitants.

Quelques jours plus tôt, le nom de José Riga leur avait d’ailleurs été proposé sans que Michel Louwagie ne sélectionne le dossier. La Gantoise pouvait-elle hier soir se permettre le luxe de refermer la piste Vercauteren sous le seul argument du temps ? Réponse aujourd’hui.



© La Dernière Heure 2013