Repêché in-extremis en division 1A par la justice, Waasland-Beveren n'a pas manqué ses débuts en Jupiler Pro League qui a dû être élargie à la dernière minute à dix-huit clubs. Dimanche en conclusion de la 1re des 34 journées de la saison régulière, les Waeslandiens sont venus d'imposer 1-3 (mi-temps 0-1) sur la pelouse de Courtrai. Alors que la Pro League l'avait relégué sur tapis vert en D1B après l'arrêt prématuré du championnat 2019-2020 en raison du Covid-19, voilà Waasland-Beveren leader (à la différence de buts) de la Jupiler Pro League. Mis d'emblée sous pression par les hommes de Yves Vanderhaeghe, les visiteurs ont très bien réagi sur contres et dès la 10e minute, ils trouvaient l'ouverture via Daan Heymans servi par Alessandro Albanese (0-1).

Les Flandriens auraient pu égaliser dès la minute suivante mais l'envoi de Moffi s'est écrasé sur le poteau du but d'un Lucas Pirard très heureux.

Si Courtrai continuait son pressing, Waasland-Beveren profitait de ses rares possibilités de contres comme à la 22e par Mertens ou à la 45e+3 par le remuant Heymans.

De son côté, Pirard faisait le nécessaire, notamment devant Petit Pelé Mboyo (43e), pour préserver ses filets. Il devait néanmoins se retourner à la 54e minute. Face au spécialiste de penalty qu'est Mboyo, le portier waeslandien devait s'avouer battu (1-1). Mboyo s'est fait justice après un accrochage de Caufriez dans la surface.

On pensait alors que les Kerels avaient réalisé le plus difficile et allaient prendre l'ascendant, mais ce fut au contraire les "miraculés de la D1A" qui ont repris les commandes au marquoir bien aidés pour la circonstance par une grossière erreur du gardien courtraisien Adam Jakubech. Le Slovaque se fit surprendre par un envoi anodin de Koita qui venait de monter au jeu deux minutes plus tôt (1-2, 68e).

A la 83e, Schryvers suppléa son gardien pour préserver l'avance des visiteurs qui parvenaient à alourdir le score dans les arrêts de jeu de nouveau via Heymans (90e+1). Nicky Hayen, le nouveau coach de Waasland Beveren, pouvait savourer ses débuts en D1A et ses dirigeants leur opiniâtreté à défendre leur cause.