Retrouvez les réactions des acteurs au terme de ce partage spectaculaire entre le Standard et le Club de Bruges (2-2). Des réactions recueillies par nos confrères de Proximus 11.

Ludovic Butelle
: "On mérite au moins ce match nul. On commet au moins deux erreurs, notamment cette relance (ndlr. sur le 1-2) que je ne dois pas faire et après les joueurs ont le mérite de ne pas baisser les bras parce que c'est un coup de massue parce qu'on poussait énormément. On arrache le match nul mais il y a quand même beaucoup de déception. Je m'en veux beaucoup d'avoir commis cette erreur pour les copains parce qu'ils ont déployé beaucoup d'énergie et je n'ai pas le droit, à ce niveau, de commettre une relance aussi bête. Il n'y avait pas plus de pression que d'habitude, on voulait simplement gagner et aller vite vers l'avant mais il faut savoir calmer mais je n'ai pas eu cette lucidité-là. Vu le match, on domine énormément. A 1-1, il y a un penalty sur Abdou [Diaby] que l'arbitre ne siffle pas. Avoir autant d'occasions, au regard des deux trois occasions que le Standard a reçues de Bjorn et moi, c'est frustrant mais on n'a pas baissé les bras et on a eu une belle réaction."

Guillaume Hubert : "Sur le deuxième but, j'essaie d'anticiper vers le côté gauche et je touche le ballon mais malheureusement pas assez pour le sortir. A Bruges, ce n'était pas un contexte évident et cela faisait longtemps que je n'avais plus joué mais je ne suis pas content parce qu'on fait 2-2 et on pouvait avoir les trois points aujourd'hui. J'ai été averti hier à la fin de l'entraînement que j'allais jouer parce que Jean-François [Gillet] avait eu une petite blessure à la côte et que je serais titulaires."

Edmilson Junior : "On est déçu car pendant tout le match, on reste solide défensivement et juste à la fin on encaisse ce but. Mais tout le monde a vu qu'on se battait les uns pour les autres, et on aurait mérité ces trois points. Ça fait très mal qu'ils marquent à la dernière minute. C'est le football. Chaque semaine, on est énormément critiqué mais il y a du positif à ressortir car on fait notre travail sur le terrain. C'est injuste et il faut travailler plus dur."

Abdoulaye Diaby : "C'était un match difficile. On prend un but en première mi-temps et quand on est mené au score, c'est toujours difficile mais il y a eu un réveil en deuxième mi-temps. Après on prend un autre but en fin de match qui nous fait mal mais on n'a pas lâché et on a réussi à marquer le second but. Il ne fallait pas perdre aujourd'hui et le pire est évité mais il va falloir qu'on arrête d'encaisser trop facilement des buts. Prendre un point à la dernière minute, c'est bien. On sent que depuis le début de saison ça va un peu moins vite, le coach nous répète qu'on prend trop de temps et que l'on fait trop de passes pour aller vers l'avant. En face, il y a un bloc qui nous attend et c'est toujours compliqué mais ça va venir petit à petit avec de la patience."

Yannick Ferrera : "Ce partage a un goût de défaite dans le sens où l'on a mené deux fois. A quarante secondes de la fin, on mène encore et on encaisse ce but qui n'aurait jamais dû arriver car un peu plus tôt dans le coin de corner opposé, il y a une énorme faute sur Issac Mbenza qui se fait  vraiment shooter dans la jambe. Donc, c'est non seulement une faute et en plus un bon gros carton et on ne donne rien. C'est la première fois en cinq ans que l'on me voit courir vers l'arbitre après le match et j'espère que ce sera la dernière mais des choses comme cela font très mal. Ce n'est déjà pas facile de venir gagner ici à Bruges. On vient, on mène et à quelques secondes de la fin, il y a un coup-franc qu'on doit recevoir qu'on ne reçoit pas. Et je suis vraiment très frustré car j'aurais préféré que le score en reste à 1-2.

Mais d'un autre côté, je suis très fier de ce que les garçons ont montré, de leur abnégation, de leur courage et des kilomètres qu'ils ont avalé aujourd'hui. Tout le Standard peut en être fier. Défensivement, on a été solide. On est sorti très peu en première mi-temps mais une fois a suffi pour mener. On est sorti beaucoup plus souvent en seconde mi-temps car Bruges a poussé et on a pu profiter de plus d'espaces. Si tout le monde est à 100% et affiche le même caractère à chaque match, nous pouvons faire une belle saison mais ce ne sera pas toujours le cas. Je suppose que les dirigeants sont occupés sur les transferts."

Michel Preud'homme : "Quand on fait le match qu'on a fait avec une bonne mentalité de la première à la dernière minute et vu les occasions qu'on s'est créées et les buts donnés, on ne doit jamais se retrouver dans cette situation d'être mené à la nonantième minute. La première fois où le Standard vient dans nos seize mètres, c'est but. Alors que chez nous tout le bloc équipe est en position mais même si je les positionne, il reste à marquer les joueurs. On a montré aujourd'hui tout notre potentiel offensif, ça a créé des occasions mais il faut les mettre au fond. Je n'ai pas encore de nouvelle de Gedoz. Quand on part sur une base très élevée de la saison dernière, sept sur quinze c'est trop peu mais il nous faut retrouver cette concentration. Ricardo Van Rhijn a très bien fait son match, comme Wesley, car ils étaient les deux nouveaux. Ils ont fait leur travail."