Hasard du tirage au sort, le RWDM va affronter le KV Malines d’un certain Fred Vanderbiest, lui qui avait quitté ses fonctions de T1 à Molenbeek pour retrouver son poste de T2 à Malines. Dans cette équipe malinoise, il y aura aussi un certain Niklo Dailly, le fils du président du RWDM. 

"Si nous aurions aimé affronter Anderlecht, Malines faisait partie de mes préférences. Nous avons beaucoup d’affinités avec ce club, nous nous entendons bien. Nous allons retrouver Fred Vanderbiest et puis mon fils joue là-bas", avance Thierry Dailly.

Et sans le Covid, la fête aurait été encore plus belle. "Cela aurait été un superbe tirage sur le plan financier, avec un club qui s’appuie sur 16000 supporters. On passe à côté d’une belle recette de 100000 euros et d’une belle fête du football."

Sportivement, le président molenbeekois croit aux chances de qualification de son équipe. "La Coupe de Belgique réserve toujours son lot de surprises, comme on l’a vu avec Rebecq la saison dernière. Sur un match, tout est possible et puis n’oublions pas qu’aujourd’hui le RWDM est un club professionnel et qu’il a toutes ses chances face à Malines. Ce sera un beau match entre deux équipes qui prônent un football offensif."