Après le refus de la licence, Gérard Lopez est prêt à céder Mouscron pour un euro symbolique

Sans surprise, l’Excel Mouscron s’est vu refuser sa licence en première instance ce mercredi. Le club a un mois pour trouver une solution. Et ce sera sans le Luxembourgeois !

Arnaud Smars
Après le refus de la licence, Gérard Lopez est prêt à céder Mouscron pour un euro symbolique
©BELGA

Cela devient une très mauvaise habitude, Mouscron a une nouvelle fois été recalé en première instance par la Commission des licences. Pas une réelle surprise mais la décision officielle est tombée ce mercredi. Vu les graves problèmes financiers qui minent l’institution - rien que le non-paiement des salaires en est une preuve-, c’était une certitude ! Les justifications de la Commission tomberont dans la journée.

Désormais, le REM a un mois (même pas !) pour se retourner. D’ici le début du mois de mai, il doit rentrer un nouveau dossier auprès du C-Sar (Centre Belge d’Arbitrage dans le secteur sportif). Autrement dit, le successeur de la CBAS que les Hurlus connaissaient si bien. La décision finale sera rendue le 10 mai.

D’ici là, il faudra à tout prix qu’un nouvel investisseur soit trouvé. Pour « accélérer les recherches », certaines sources disent que Gérard Lopez est prêt à céder l’institution pour l’euro symbolique. Du moment que le nouveau patron puisse assurer la continuité du club. Il faudra pour cela éponger les dettes qui ont grossi au fil des mois. Une tâche loin d’être aisée. Mais pour le staff, les joueurs, les employés, les bénévoles et les supporters, on souhaite tout de même qu’elle soit relevée !

Le compteur tourne, le temps manque. Mais une petite lueur d’espoir reste présente au Canonnier !

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be