D1B : Un conseil d’administration décisif ce lundi à l’Excel Mouscron

Des pistes de reprise sont encore envisagées à l’Excel Mouscron. Mais le temps presse. Et pas qu’un peu !

Arnaud Smars
D1B : Un conseil d’administration décisif ce lundi à l’Excel Mouscron
©BELGA

On est rentré dans la dernière ligne droite pour une éventuelle reprise de l’Excel Mouscron. Jeudi dernier, un conseil d’administration a eu lieu. Il faisait suite à une visite des installations hurlues (stade et Futuro) par un groupe brésilien. On reconnaissait notamment Tulio De Melo, l’ancien joueur de Lille, devenu agent, auprès de Patrick Declerck et de Benjamin Seillier.

La piste semble arriver tardivement mais certains au club veulent y croire. On l’estime « sérieuse », même si le timing est court… Notons que cette piste n’a pas été évoquée par Gérard Lopez lors de son call avec la bourgmestre… Le Luxembourgeois a également précisé qu’il n’investirait plus un euro.

En attendant, le groupe, rassemblant la Ville, l’IEG et Stéphane Pauwelz, continue à œuvrer de son côté. Trois pistes sont toujours travaillées. Elles viennent d’Angleterre, d’Espagne et des USA. Des nouvelles sont attendues en ce début de semaine. Toutefois, la démarche est actuellement bloquée car les probables investisseurs peinent à recevoir les chiffres exacts sur la situation du club de la part de la direction…

Sachant qu'il faudra investir huit millions pour sauver le club. Quatre pour apurer les dettes et quatre autres pour assurer la continuité de la prochaine saison.
Dans le contexte que l'on connaît, on peut pester sur le fait que tout le monde ne tire pas dans le même sens… Surtout du côté du board hurlu... En alliant les forces, une solution aurait peut-être pu être trouvée plus rapidement pour les employés, le staff, les joueurs, les bénévoles mais aussi (surtout) pour les 600 jeunes du Futurosport. Mais à ce jour, tout le monde reste dans le flou…

C’est maintenant ou jamais…

Quoi qu’il arrive, un nouveau conseil d’administration se tiendra ce lundi soir. Des sources internes le présentent comme « celui de la dernière chance ». Si aucune solution n’est trouvée d’ici là, le REM pourrait même renoncer à son appel face au C-Sar, le successeur de la CBAS. Effectivement, c’est cette semaine que le dossier doit être rendu auprès de l’instance.

Rappelons que Mouscron a été privé de licence le 13 avril dernier. Au mieux, il repartira en D2 ACFF avec trois unités de retard. Mais plus le temps passe, plus on constate que sans repreneur, c’est plutôt la faillite qui se profile. Comme en 2009…

Pour l’éviter, il faudra mettre les bouchées doubles lors des prochaines 48 heures. Pour utiliser une métaphore footballistique, disons que l’on en est à la dernière opportunité des arrêts de jeu. Les onze Hurlus sont montés dans la surface pour espérer inscrire le goal décisif. Reste à espérer que la direction prouve enfin qu’elle a autant de qualités que le jeu de tête de Christophe Lepoint. Mais…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be