On joue la montre à l’Excel Mouscron

Il ressort du CA de lundi que le club privilégie toujours une piste brésilienne. De son côté, le groupe de travail a aussi une piste sérieuse en Espagne.

Arnaud Smars
On joue la montre à l’Excel Mouscron
©Belga

Les réunions de travail passent au Royal Excel Mouscron mais aucune solution concrète et définitive n'est ressortie. Le travail se poursuit en coulisses.

La direction, qui a consulté ses conseillers juridiques lors du conseil d'administration de ce lundi, privilégie toujours une piste menant vers le Brésil. Une piste jugée « sérieuse » par des sources internes. Rappelons que la semaine dernière, une délégation était venue visiter les installations du Futurosport et du Canonnier. Dans le groupe, on reconnaissait notamment l'ancien joueur du LOSC, Tulio De Melo. L'ex-goleador est devenu désormais agent de joueurs. Il privilégie les contacts entre les pépites brésiliennes et le football européen. On espère toutefois que le board hurlu aura appris des leçons du passé et que des agents ne seront pas intégrés directement à des postes clés, comme ce fut le cas sous Zahavi, si cela se concrétise.

En attendant, les responsables du REM rentreraient un dossier « incomplet » face au C-Sar. Un délai serait alors demandé pour permettre aux investisseurs de réunir les fonds nécessaires. Une somme de huit millions est évoquée. Quatre pour éponger la dette et quatre autres pour assurer la continuité. Ce sera aux juges du successeur de la CBAS de décider si le délai est acceptable.

Le temps presse pour l'Excel qui doit rendre son dossier dans les prochaines heures. En attendant, un premier acte est obligatoire : celui du paiement des salaires aux joueurs et employés. Il se murmure que Gérard Lopez, qui serait irrité par certains agissements de la direction, serait prêt à l'assumer. Comme il devait le faire jusqu'au 30 juin dans tous les cas.

Avec un club espagnol

De son côté, le groupe de travail « d'urgence », constitué de la Ville, de l'IEG et de Stéphane Pauwels, continue son boulot. Même si on peut toujours regretter qu'il ne reçoive pas plus d'échos dans les organes du REM.

Malgré tout, une piste sérieuse est toujours envisagée par cette frange. Elle vient d'un club espagnol qui est prêt à investir durablement à Mouscron. Un autre plan est également envisagé avec un club anglais.

Le temps presse plus que jamais au Canonnier. Pour espérer un avenir, il faudra que les tractations aboutissent au plus vite. Sous peine de voir le club replonger dans le football amateur, au mieux ! Avec toutes les conséquences que cela entraîne au niveau des joueurs, des employés et des 600 jeunes du Futuro…


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be