Se dirige-t-on (déjà) vers la fin de l’époque Lopez au Canonnier ?  Plusieurs raisons le font penser. Le non-paiement des salaires d’octobre pendant un mois - même si cela a été réglé depuis - laisse penser que le Luxembourgeois ne fait plus de Mouscron une priorité ! En espérant ne pas connaître le même souci d’ici quelques jours pour ne pas compromettre le renouveau sportif des Hurlus.

Que l’actionnaire majoritaire du REM veuille se débarrasser du club, c’était presque devenu un secret de polichinelle. Mais pour la première fois, il l’a évoqué publiquement sur les antennes de France Bleu Gironde. "Si je vais vendre l’Excel Mouscron ? C’est un club qui a été acheté vraiment par proximité avec le LOSC, donc il se pourrait que oui", a déclaré celui qui était encore président du LOSC il y a peu, avant de reprendre Bordeaux.

Côté mouscronnois, on ne se cache plus : on désire que la relation soit coupée au plus vite. Le capitaine, Christophe Lepoint avait déclaré sur le plateau de Notélé : « Lopez ? Qu’il vende au plus vite ». Dimanche, lors du déplacement à Westerlo, les supporters ont entonné un cinglant : "Lopez, casse-toi de chez nous !"

Reste désormais à voir si des pistes sérieuses de reprises existent. Le club en évoque deux : une venant de France et une autre de Belgique. Ces dernières pourraient rapidement être relancées.