Gérard Lopez a officialisé la reprise du club hennuyer lors d’une conférence de presse au Canonnier une heure avant la rencontre de préparation qui opposait l’Excel aux Dogues (1-2) ce samedi. Lopez a bien précisé que "ce n’était pas le LOSC" mais bien lui qui avait "racheté le club avec l’une de mes sociétés."

Adieu Bongo Limited, bienvenue à Victory Soccer, la société londonienne de l’homme d’affaires hispano-luxembourgeois, qui devient l’actionnaire majoritaire en prenant la participation de 90 % des parts du club. Celui-ci a déboursé 5 millions pour s’offrir le matricule 216.

Luis Campos, le directeur sportif du LOSC et véritable cheville ouvrière du rachat de Mouscron, a profité de son passage au Canonnier pour finaliser l’arrivée de Beni Badibanga et Harlem Gnohéré au sein de l’effectif hurlu. Les deux avants étaient présents dans les tribunes. Les mouvements seront encore nombreux dans les prochains jours à Mouscron.

Après des mois de tractations et des années de gestion opaque, l’Excel revit et peut regarder l’avenir avec optimisme et ambitions.