Après Ostende, c'est l'Excel Mouscron qui a reçu lundi devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) sa licence professionnelle. Le club hennuyer évite ainsi une rétrogradation en division 2 amateur et pourra évoluer en D1B la saison prochaine.

"Ce 10 mai, la cour belge d'arbitrage pour le sport a estimé que le Royal Excel Mouscron remplissait les conditions prévues pour l'obtention de la licence de football professionnel 1A et 1B pour la saison 2021-2022. La direction, l'ensemble du personnel, les bénévoles et les sympathisants du club ne peuvent que se réjouir de cette décision. Le club mettra désormais tout en œuvre pour préparer, au mieux, la saison 2021-2022 en D1B", a communiqué l'Excel Mouscron.

En avril, Mouscron s'était vu recalé par la Commission des licences de l'Union belge de football. "La raison de ce refus réside dans le doute de la commission du club à assurer la continuité de son activité sur le plan financier. La direction du Royal Excel Mouscron estime qu'elle est en mesure de démontrer le contraire", avait communiqué alors les Hurlus qui ont obtenu gain de cause devan la CBAS lundi.

Plus tôt dans la journée, Ostende a reçu aussi devant la CBAS une licence pour la D1A et la D1B, ainsi que, lui, une licence pour le football européen. Le club côtier avait réussi en appel à présenter toutes les garanties financières ainsi qu'à prouver l'origine de ses fonds.

Ostende et Mouscron étaient les deux seuls clubs professionnels recalés par la Commission des licences de l'Union belge de football (URBSFA). La licence européenne ainsi que celle pour la 1A et la 1B mais aussi celle pour la Nationale 1 leur avait été refusées. Les deux clubs risquaient dès lors d'être relégués en deuxième division amateurs.