Une décision devrait tomber d’ici la fin de la semaine.

Le directeur sportif du RMP, Teni Yerima, l’a affirmé : si Pini Zahavi a voulu investir sur Mouscron, c’est pour pouvoir travailler sur le marché belge et principalement sur la formation de jeunes joueurs talentueux. "Il faudra compter sur nous à l’avenir pour aller chercher les meilleurs jeunes et poursuivre leur apprentissage au plus haut niveau", affirmait-il lors d’un récent entretien.

Et donc, le RMP va investir sur son centre de formation, le Futurosport. Un hôtel y sera construit pour y accueillir les jeunes joueurs ainsi qu’un restaurant qui prônera la diététique sportive.

Au niveau humain aussi, Teni Yerima & Co veulent ce qu’il y a de meilleur. Dès lors, le Camerounais n’est pas resté sourd lorsque Roland Louf, le directeur administratif des Hurlus, lui a glissé dans l’oreille que son ami, Philippe Saint-Jean, avait cessé sa collaboration avec Tubize.

"J’ai ensuite pris mes renseignements", confirme Teni Yerima. "J’ai vu qu’il était à l’origine du centre de formation de Mouscron et qu’il avait une excellente réputation. Je l’ai déjà rencontré et une décision devrait tomber d’ici la fin de la semaine sur son éventuel engagement."

Les nouveaux investisseurs réaliseraient dès lors un joli coup au niveau du public mouscronnois. Philippe Saint-Jean incarne le Futurosport. Il est aussi le premier entraîneur à succès du RMP avec une montée via le tour final et un titre. Reste à voir comment vont réagir les employés actuels du Futurosport, Fernando Da Cruz en tête. Celui qui était entraîneur de l’équipe première du RMP lors du second tour la saison dernière est retourné à son poste de directeur du centre de formation.

Fernando Da Cruz et Philippe Saint-Jean sur le même site, il y aura probablement un homme de trop. "Fernando Da Cruz reste le patron du centre de formation", affirme Teni Yerima. "Les deux hommes peuvent être complémentaires. Moi, je suis un musicien. Il faut un bon bassiste qui joue la bonne partition, un bon guitariste qui joue la bonne partition. Et c’est comme cela que le son est meilleur. On verra si on peut faire une belle mélodie avec ces personnes."

Une réunion aura lieu soit ce mardi soit ce mercredi avec Fernando Da Cruz pour dessiner un éventuel organigramme. Détail très important, il ne reste qu’une année de contrat au formateur français. Donc soit la direction actuelle conforte Fernando Da Cruz et lui propose de rempiler, soit les dirigeants préparent l’avenir en recrutant Philippe Saint-Jean.

Fernando Da Cruz n’a pas tenu à s’exprimer tant que la réunion avec Teni Yerima n’avait pas eu lieu tandis que Philippe Saint-Jean nie les contacts avec le RMP. Teni Yerima travaille actuellement sur tous les fronts mais semble bien accorder, comme il l’avait annoncé, une importance considérable au centre de formation mouscronnois, ce qui est loin d’être une mauvaise affaire pour les jeunes footballeurs en herbe.