En infériorité numérique, les Rats entretiennent le suspense.

C’est dans un Kiel plein à craquer, envahi par plus de 10 000 supporters que la finale aller du championnat de D1B s’est déroulée. Un derby qui s’annonçait chaud bouillant tant les deux formations se sont accrochées durant la phase classique.

Sur le terrain, les deux équipes ont entamé les débats en mode mineur, pas vraiment décidées à se livrer, au risque de voir l’adversaire prendre un avantage trop rapidement dans la rencontre.

Les Malinois étaient les premiers à mettre le nez à la fenêtre, mais la première véritable occasion n’intervenant qu’à la demi-heure lorsque Engvall ne parvenait pas à concrétiser le superbe travail du déroutant Storm.

Et puis, juste avant la pause, Verrips offrait un véritable show en sortant deux arrêts de grande classe, empêchant le Beerschot de mener à la pause.

La seconde période, elle, sera marquée par l’exclusion de Van Den Bergh qui écopait de sa deuxième carte jaune juste avant l’heure de jeu, de quoi calmer les ardeurs des Anversois, obligés de penser à bien défendre au risque de se faire surprendre par le Kavé.

En supériorité numérique, les Malinois auraient pu inscrire ce fameux et si précieux but mais, par trois fois, Storm ne parvenait à trouver l’ouverture malgré de belles opportunités.

Au final, aucune équipe ne parvenait à marquer, de quoi conserver tout le suspense pour un match retour qui s’annonce bouillant et au cours duquel les Rats espèrent ne pas revivre le traumatisme de la saison dernière.