Obbi Oulare veut repartir de zéro au RWDM: "Je n’ai jamais été à un tel niveau en début de préparation"

Obbi Oulare va sur ses 27 ans, l’âge auquel son papa a explosé.

Obbi Oulare veut repartir de zéro au RWDM: "Je n’ai jamais été à un tel niveau en début de préparation"

Arrivé au RWDM en janvier sous la forme d’un prêt de 18 mois en provenance du club anglais de Barnsley, Obbi Oulare a entamé la préparation avec le club molenbeekois. Une phrase qui paraît anecdotique mais qui se révèle tellement précieuse pour l’ancien attaquant du Standard. Pour la première fois depuis longtemps, les pépins physiques ne viennent pas perturber la reprise de celui qui espère vivre une saison pleine avec le RWDM. Et ça commence ce samedi, avec un premier match amical face au Standard justement.

Obbi, comment avez-vous vécu ces premiers jours de reprise ?

"Je ne suis pas un grand fan des tests physiques qui ont rythmé nos deux premiers jours mais ils se sont bien passés. Ça faisait ensuite du bien de toucher à nouveau le ballon, après 6-7 semaines de pause qui ont fait du bien à tout le monde."

Vos dernières saisons ont été marquées par les blessures. Aujourd’hui, comment vous sentez-vous ?

"Je pense que je n’ai jamais été à un tel niveau en début de préparation. Au cours des huit dernières années, j’ai souvent été blessé durant tout l’été, ce qui m’a fait rater énormément de préparations avec mes précédents clubs. Cette année, j’ai profité des vacances mais surtout, j’ai bossé. Et ça s’est vu au niveau de mes tests physiques. C’est donc de bon augure pour cette saison."

Le RWDM a clairement annoncé que le titre était son ambition cette saison. On imagine que vous aurez à cœur d’aider le club à atteindre cet objectif ?

"Personnellement, ça a été une déception de ne pas pouvoir aider l’équipe à décrocher la montée lors de la dernière saison. Je n’étais malheureusement pas encore prêt. Mais cette saison, il n’y aura aucune excuse. Le club est en train de créer un groupe, met tout en place pour que nous puissions atteindre nos objectifs. On va bien travailler durant cette préparation et on sera prêts pour le premier match de championnat à Virton."

Cette saison doit être celle d’Obbi Oulare ?

"J’en parlais récemment avec ma maman, mon papa aussi a eu du mal durant ses premières années, pour finalement exploser à Genk à l’âge de 26-27 ans. Je vais sur mes 27 ans, j’espère donc que je vais suivre ses traces. Je connais mieux mon corps; c’est la deuxième fois qu’on recommence tout à zéro, je sais ce que je dois faire pour rester à un bon niveau. Je dois me comporter en professionnel, faire attention à tous les détails, encore plus moi qu’un autre."

L’histoire serait belle de suivre les traces de votre père.

"Bien sûr que ce serait une belle histoire. D’autant plus que j’ai commencé au FC Brussels. Quoi de plus beau que de remonter avec mon club à 26-27 ans ?"

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be