La saison du RWDM touche à sa fin et l’heure du bilan approche. Si les Molenbeekois ont rempli leur contrat, plusieurs points seront à améliorer.

Moins d’erreurs individuelles

Lors des dernières sorties, les Molenbeekois ont multiplié les erreurs individuelles. Des erreurs que les joueurs ne commettaient pas durant la première partie de saison mais qui ont coûté plusieurs points ces dernières semaines. S’il s’agit d’une déconcentration inconsciente dans une fin de saison sans enjeu, ce sera un point à améliorer pour gagner en constance.

Plus d’efficacité offensive

Trente-neuf buts marqués en 26 matchs : les chiffres ne sont pas si mauvais. Pourtant, le manque d’efficacité offensive a joué des tours aux Molenbeekois. L’exemple le plus flagrant, c’est ce partage 1-1 contre Bruges alors que le RWDM aurait dû mener 4-0 à la pause.

Apprendre à gérer un avantage

C’est LE gros chantier qui attend Vincent Euvrard la saison prochaine. Les dernières semaines ont révélé à quel point le RWDM est incapable de conserver un résultat lorsqu’il mène au score. Et cela a coûté très cher puisque les Molenbeekois pourraient compter 17 points de plus s’ils s’étaient montrés capables de conserver une avance.

Le noyau : Sadin, De Bie, Le Joncour, Nzuzi, Langis, Claes, Dante, Van Den Bogaert, Ribeiro, Ruyssen, Libert, Terki, Rommens, Sadin, Boujouh, Mpati, Senakuku, Walbrecq, Lavie.