72 heures après s’être affrontés, Westerlo et le RWDM se retrouvaient pour disputer une rencontre qui avait initialement été reportée pour cause de Covid-19 dans les rangs campinois. Des Campinois bien décidés à faire oublier la défaite concédée vendredi soir sur la pelouse du RWDM (3-1) et qui exerçaient un pressing constant sur des Molenbeekois mis en difficulté à la construction. Après des frappes lointaines de Van Eenoo et Brüls, Westerlo trouvait l’ouverture sur un corner direct de Brüls au premier poteau (1-0). Westerlo maintenait la pression pour forcer le KO avant la pause, mais le RWDM ne craquait pas.

La physionomie de la rencontre changeait complètement à la reprise, le RWDM prenait les choses en mains, faisant le siège du rectangle de Westerlo, sans toutefois parvenir à inquiéter Ozer. Pire, sur une perte de balle de Nzuzi, Van Eenoo ne se posait aucune question et catapultait le ballon dans le but de Sadin d’une frappe puissante et pure qui rentrait via la barre (2-0) alors que Brüls plantait un troisième but dans les arrêts de jeu. Coup d’arrêt donc pour les Molenbeekois qui restaient pourtant sur deux victoires consécutives.

Le RWDM qui jouera son match en retard face au Lierse ce samedi à 16h au stade Machtens.