Le staff du RWDM, à la baguette même à distance, avait opéré quatre changements dans le onze de base pour le déplacement à Daknam dimanche après-midi. Parmi eux, on retrouvait Abdoul Karim Danté, repositionné devant la défense, lui qui avait fêté sa première titularisation en D1B contre Seraing (3-4) en tant que back central.

Un tout nouveau rôle qui ne l’a pas empêché de livrer un bon match contre Bruges, sans éclat ni grosse bêtise.

"Ce n’est pas ma position idéale. Mais tout le monde m’a aidé et guidé pour que j’adopte le mieux possible ce profil de milieu défensif. On a tous appuyé le fait que ce serait capital de ne pas encaisser ici. J’ai donc fait un maximum mon travail de récupérateur", explique l’ancien élément d’Anderlecht et de Virton. "Ma place de prédilection, c’est au cœur de la défense."

Vu les absences pour blessure, maladie ou coronavirus, il a donc fallu bricoler face à une formation invaincue à domicile. Sur le banc, l’entraîneur des gardiens Thierry Berghmans a pris le leadership. Sur le terrain, il fallait également prendre ses responsabilités.

"Comme professionnel, je dois être prêt à tout moment", insistait le joueur de 22 ans. "Surtout dans le contexte qui entourait la partie. Je pense que j’ai saisi ma chance. Je suis content de moi-même mais c’est surtout la victoire qui est importante. Avec notre situation et notre classement, ça va remonter le moral de chacun. Nous devons continuer main dans la main pour préparer la venue de Westerlo vendredi."

Abdoul Karim Danté avait débarqué vers mi-septembre au Stade Machtens. Remplaçant contre Lommel et l’Union, il a ensuite commencé en Coupe, contre Seraing puis Bruges, dimanche.

"Je suis arrivé après la préparation. L’équipe était déjà en place", se souvient-il. "Je dois donc être patient pour mon temps de jeu. Je dois aussi gagner la confiance de mes camarades et du coach. À part ça, mon adaptation se passe bien. Le capitaine Sadin et les autres m’ont vraiment montré que j’étais le bienvenu. En dehors du foot, j’ai mes potes qui sont à Bruxelles, une ville que je connais grâce à ma période anderlechtoise. Je me sens bien."