En tout, 14 personnes ont été testées positives, dont quatre joueurs et deux membres du staff. Les autres personnes sont des employés de plusieurs services. "Le stade est en lockdown", soupire le président Thierry Dailly. "Je suis le seul qui est présent en ce moment. Je ne sais pas comment je dois organiser le match contre le Lierse de ce samedi. Les personnes du ticketing sont en quarantaine. Pendant 17 semaines, on n’a pas eu un seul cas. C’était safe de safe ici. Et maintenant que cette saloperie est rentrée ici depuis la semaine passée, ça n’arrête pas."

Le match contre le Lierse doit avoir lieu, parce que ‘seulement’ quatre joueurs ont été testés positifs. Dailly : "Mais le problème, c’est qu’il y en a quelques autres qui ont les symptômes et sont au lit. Or, leur test était négatif. Ce mercredi, on passe un nouveau test, le troisième de la semaine. C’est la folie. Pourtant, on a tout fait pour ne pas être touchés. On a tout désinfecté, tout nettoyé. J’ai même fermé l’académie parce qu’on avait quelques cas parmi les jeunes. Mais on doit jouer le match, et on le jouera."