Après trois défaites consécutives, le RWDM se devait de réagir du côté de Deinze. Des Flandriens privés de leur colonne vertébrale suite à plusieurs absences pour cause de Covid, l'occasion pour les Molenbeekois de tenter quelque chose face à une équipe qui ne lui réussit pas depuis plusieurs saisons déjà.

L'entame de match des Molenbeekois était toutefois catastrophique. Au bout de huit minutes, De Belder filait sur la droite, prenait Van Den Bogaert avant d'envoyer un missile dans le plafond de Defourny.

Après une première période laborieuse, Vincent Euvrard haussait le ton à la pause et les Molenbeekois affichaient un visage enfin plus conquérant. Comme ce fut déjà le cas contre Lommel, Nangis fut le premier à sonner la révolte, avec deux frappes qui méritaient mieux. Par la suite, Lavie ne profitait pas du cadeau offert par la défense de Deinze avant que son entraîneur ne change de tactique et n'injecte plus de forces sur le front de l'attaque.

Choix payant puisque dans la foulée, sur un centre de Libert, Nangis prenait le temps de contrôler le cuir et de le catapulter dans le plafond du but. Les Molenbeekois continuaient de pousser, et dans les derniers instants, le jeune El Ouhadi s'enfonçait dans la défense de Deinze et libérait toute son équipe avec un but si précieux qui met fin à la spirale négative du RWDM.

Deinze - RWDM 1-2

Deinze: Vandenberghe, Boone, Blondelle, Janssens, Staelens, Vansteenkiste, Lecomte, Van Walle (83e Abrahams), Challouk (83e De Looze), Dansoko (65e Geeraerts), De Belder.

RWDM: Defourny, Libert, Ruyssen, Dante (72e Le Joncour), Van Den Bogaert, Keita (67e Togui), Rommens, Nangis, Lavie (67e El Ouahdi), Ephestion (87e Gécé), Nzuzi (87e Goncalves).

Arbitre: M. De Cuyper.

Avertissements: Boone, Janssens, Lavie, Libert, Lecomte, Blondelle.

Les buts: 8e De Belder (1-0), 71e Nangis (1-1), 89e El Ouahdi (1-2). (