Ce n’était pas gagné d’avance. À Garderen aux Pays-Bas sur le terrain d’entraînement du stage de Charleroi, les hommes de Vincent Euvrard se sont rassurés face à un adversaire qui reprend la compétition dans seulement neuf jours.

Cette différence dans la préparation ne s’est pas fait sentir même si Edward Still a aligné deux équipes mélangeant jeunesse et expérience. Qu’importe, le RWDM s’est montré présent dans l’engagement physique. Face à un adversaire disposé en 3-5-2, les partenaires de Le Joncour ont proposé un bloc compact qui a gêné l’animation offensive adverse.

Les Bruxellois ont d’ailleurs concédé leurs deux buts quand ils ont fait preuve d’inattention dans leur rigueur défensive. C’est grâce à ce laxisme que Ribeiro Costa (35e), un ancien de la maison, a su répondre à l’ouverture du score de Lavie (7e). Claes avait su profiter d’une passe complètement ratée de Descotte, installé dans un rôle inhabituel de piston droit, pour se jouer du portier carolo et servir l’attaquant français.

Malheureusement, le Calaisien n’a pas su briller par après et c’est bien là le point noir de la soirée. L’ancien avant de Virton est sorti sur blessure à l’instar de Nangis. Ce fut l’occasion pour Alexis Goncalves de goûter à ses premières minutes pour ses nouvelles couleurs comme Théo Defourny titularisé d’entrée.

Il faut croire que l’air néerlandais réussit aux Coalisées. S’ils ont travaillé très dur physiquement à Delen à l’instar de leur adversaire, les pensionnaires du stade Edmond Machtens n’ont pas flanché physiquement. L’entrée de Bedia a fait mal. L’attaquant s’est procuré quatre occasions mais il n’en a converti qu’une au fond, profitant d’une perte de balle de Mpati (68e). Morioka a trouvé le poteau à un quart d’heure du terme. Le RWDM était récompensé de ses efforts après une perte de balle de Goranov. Diallo servait en profondeur Degryse pour l’égalisation (88e).

Un nul encourageant après les défaites face au PSV, Saint-Trond et Eupen. De quoi continuer le stage jusqu’à samedi de manière positive.