Quoi de mieux qu’un succès dans le derby pour lancer sa saison ? C’est ce que le RWDM a fait samedi soir en profitant de la venue de l’Union saint-gilloise au Machtens.

Trente-cinq ans après le dernier affrontement entre les deux clubs bruxellois, les Molenbeekois l’ont emporté, "comme au bon vieux temps", déjouant les pronostics face à l’un des favoris pour le titre. De quoi mettre fin à une série de trois défaites consécutives et frustrantes.

"Avec beaucoup de courage et un bon état d’esprit, les garçons sont allés chercher cette victoire qui fait énormément de bien, surtout après notre 0 sur 9", lâchait Laurent Demol.

Mis en difficulté en première période, acculés par moments dans leur rectangle et pas vraiment capables d’aller inquiéter la défense unioniste durant le premier acte, les Molenbeekois ont su faire le gros dos et ajuster leur jeu après la pause pour proposer un tout autre visage. Et le penalty (plus que léger) obtenu et transformé par Yagan au retour des vestiaires a complètement libéré Anthony Sadin et ses équipiers.

"Cette ouverture du score nous a libérés. Nous manquions de caractère dans les impacts en première mi-temps. Mais en deuxième période, grâce à la confiance prise avec ce but, nous avons également retrouvé de jeu. Nous n’avons plus balancé de longs ballons qui étaient trop facilement captés par Burgess et Kandouss. Nous sortions mieux le cuir et nous avons créé de bonnes situations offensives", analyse le gardien molenbeekois.

De quoi permettre au RWDM de déjouer les pronostics et d’enfin matérialiser les progrès de ces dernières semaines. "C’est une belle victoire, que ce soit pour nos supporters mais aussi pour nous, joueurs. Ce succès vient récompenser le travail effectué depuis le début de la saison, qui ne l’était pas avec ces résultats négatifs."

De quoi lancer la saison des Molenbeekois ? "Notre saison était déjà lancée. Mais si on montre le même caractère et la même envie dans tous les matchs, avec l’intelligence de jeu qu’on a prônée samedi, alors on pourra vivre de belles choses. J’espère qu’il y aura un avant et un après-derby. Une chose est sûre, une victoire dans un derby peut faire du bien à tout un club, toute une équipe."

Un succès qui demandera confirmation samedi à Westerlo.


Teuma : "C’est décevant car j’ai l’impression que le RWDM avait plus envie que l’Union"

Qu’elle fait mal au moral, cette défaite ! Surtout dans un derby bruxellois attendu depuis 35 ans. Au Machtens, les Unionistes ont bien joué les trente premières minutes. Mais le caractère des Molenbeekois puis un fait de match en faveur des locaux (un penalty qui n’aurait pas dû être sifflé) ont fait basculer la rencontre.

Au-delà de ce fait de jeu, la différence s’est aussi faite d’un point de vue psychologique. Teddy Teuma, capitaine unioniste, confirmait cela. "C’est le mental qui a pris le dessus sur la physionomie de la rencontre. Après le but, le mental de nos adversaires était reboosté. Ils gagnaient les duels, avaient plus de hargne. On a remporté le match face à Seraing dans des conditions difficiles et j’espérais que cela crée une dynamique positive, que la confiance allait gagner le groupe. Malheureusement, nous sommes trop irréguliers pour avoir cette confiance. Ce qui est décevant, c’est que j’ai l’impression que le RWDM avait plus envie que l’Union..."