Après deux semaines de repos forcé en raison des conditions météorologiques, le RWDM retrouve le chemin de la compétition ce samedi avec la venue de Westerlo. Malgré la qualité de l'adversaire du week-end, Vincent Euvrard espère voir ses troupes engranger leur première victoire en 2021.

Le RWDM vient de vivre des semaines étranges avec deux matchs reportés. Comment avez-vous préparé le match de Westerlo?
"On a pris les circonstances pour ce qu'elles étaient et on a essayé de faire un maximum. Le plus important était de garder le rythme malgré les conditions difficiles puisque nous n'avons pas pu nous entrainer sur notre terrain à cause de la neige et du gel. On s'est entrainé dans la bulle à Tubize, même s'il a fallu composer avec un terrain réduit de 60 mètres sur 40. Il fallait conserver le rythme des entrainements, jusqu'à notre retour sur le terrain mardi."

Westerlo ce sera un solide match, face à un candidat au titre.
"Cette équipe devrait être mieux classée. Son début de saison marqué par les nombreux cas de covid au sein a été un réel handicap. Ils sont partis avec trois matchs de retard qu'ils ont dû rattraper très vite, avec un effectif affecté physiquement par cet arrêt. Ils ont perdu beaucoup de points en début de saison, ils ont pris du retard mais petit à petit, ils montent en puissance. Il y a beaucoup de qualité dans cet effectif, avec des joueurs comme Cicek, Van Eenoo ou Plumin qui vient d'arriver. Et même s'ils ont perdu Brüls, pour nous ce sera un bon défi d'aller chercher la victoire."

Le RWDM a besoin de points après un début 2021 compliqué...
"Le RWDM doit reprendre sa marche en avant et regoûter à la victoire. Malgré les défaites, on a vu des choses intéressantes. Je dirais que nous n'avons pas stoppé notre progression en termes de jeu, mais bien en termes de points. À Malines, on a montré des choses intéressantes, on s'est créé des occasions sans trop en donner. Maintenant, il faut franchir un cap et concrétiser dans les deux rectangles."

En mars, vous allez disputer cinq matchs en 19 jours, comment allez-vous gérer ça?
"En préparant au mieux les 26 joueurs de champ à affronter cette période chargée. Il faudra tirer le maximum du potentiel du groupe, gérer le temps de jeu et l'enchainement des matchs. La possibilité d'effectuer cinq changements nous sera très utile. Il faudra aussi faire attention aux blessures, en faisant bien attention à la récupération."