Peter Kerremans, le team manager de l'équipe, aurait substitué l'identité de trois joueurs du noyau A à celles de trois espoirs. Les tests positifs d'Abdel Al Badaoui, Yann Godart et Ablie Jallow avaient ainsi été attribués à trois jeunes joueurs du club qui n'avaient même pas été contrôlés. L'objectif: diminuer la durée de quarantaine des trois joueurs du noyau A et préserver leurs chances d'affronter Lommel dans la foulée du match de Coupe face aux Rouches.

Ce match de championnat avait finalement été reporté, tandis qu'aucun des trois joueurs concernés n'avait été aligné face au Standard. Mais dans les faits, on parle ici de falsification de documents, avec faux et usage de faux. "Quelques minutes avant le coup d’envoi de la rencontre de Coupe de Belgique RFC Seraing – Standard de Liège, la direction du RFC Seraing a été avertie par les dirigeants du Standard qu’ils avaient été informés que des résultats de tests Covid de trois joueurs professionnels testés positifs la semaine précédant ce match avaient été remplacés par le nom de trois jeunes espoirs du club. La direction du RFC Seraing tient d’ailleurs à remercier les dirigeants du Standard d’ainsi les avoir avertis, puisqu’ils avaient eux-mêmes été informés par une des personnes de l’entourage d’un de ces jeunes", explique Seraing dans un communiqué.

Et de préciser: "Le Club a, en toute transparence, immédiatement prévenu le parquet de la fédération et ensuite la Pro League. Après poursuite d’investigations, la responsabilité de ces faits apparaît n’être le fait que d’une seule personne, M. Kerremans, qui reconnaît avoir simplement voulu vérifier si ces trois joueurs étaient bien positifs alors qu’ils ne ressentaient aucun symptôme afin qu’ils puissent reprendre les entraînements le plus rapidement possible (...) Bien que le but poursuivi n’ait rien eu de frauduleux, l’acte en soi est inacceptable, notamment par rapport aux trois jeunes joueurs concernés. Malgré le fait que M. Kerremans a toujours travaillé avec un grand sérieux et un total dévouement vis-à-vis du club, la Direction n’a eu d’autre choix que de mettre fin à toute collaboration avec celui-ci."

Selon nos confrères de la RTBF, Me Stoquart devrait plaider l'imprudence de Peter Kerremans afin d'éviter que le club ne soit accusé de tentative de falsification de match.