Le match de ce samedi soir au Pairay était d’une importance capitale dans la course à la deuxième place. Westerlo, Lommel et Seraing devraient se battre jusqu’au bout pour la décrocher. Les pensionnaires du Pairay viennent d’ailleurs de prendre une avance confortable (5 points) sur leur adversaire du jour puisque Lommel n’a pas effectué le déplacement.

Pourtant assez épargné jusqu’ici, le club limbourgeois avait annoncé ,il y a peu, que cinq cas positifs à la Covid-19 avaient été détectés. Et ce, suite au contact avec une personne contaminée mardi. Il s’agissait de membres de membres de la cellule sportive et du service opérationnel. Ce jour-là, Lommel avait été éliminé 1-3 en Coupe de Belgique à Courtrai.

Malgré toutes les mesures de précautions prises avec une mise en quarantaine directe des personnes concernées et un jour de repos jeudi pour tout le noyau, le club a préféré rester à la maison.

Du côté de Seraing, le virus a également frappé assez fortement ces dernières semaines, obligeant le staff à composer avec un noyau décimé. Mais tous les matchs se sont déroulés aux dates prévues et tout revenait peu à peu à la normale.

Seraing peut sourire

Le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres. Et les Sérésiens peuvent afficher un double sourire. Tout d’abord en regardant le classement : ces trois nouveaux points permettent de prendre provisoirement la deuxième place avec cinq unités d’avance sur Lommel et deux sur Westerlo (qui compte un match de moins). Enfin, la pelouse du Pairay pourra un peu se reposer et retrouver de sa verdure avant le match au sommet contre l’Union St-Gilloise, le 19 février. Elle a beaucoup souffert ces derniers jours avec les conditions climatiques et les matchs.