Depuis maintenant plus d’un an, la frustration des supporters grandit. On a bien sûr connu, à une autre échelle, la frustration des inconditionnels des Reds ne pouvant dignement fêter le retour du titre de champion d’Angleterre de Liverpool.
 
Plus proche de nous, les fans de l’Union Saint-Gilloise, après un demi-siècle d’absence en D1, n’ont pu célébrer avec la ferveur habituelle le retour de leurs héros au sein de notre élite.

Pour les sympathisants de Seraing, à qui l’accès au stade est forcément interdit, pas question de laisser leurs favoris sans un vrai soutien avant d’affronter Waasland/Beveren. Dès lors, ils s’étaient donné rendez-vous à la Mare aux Joncs, sur les hauteurs de Seraing, afin de saluer le retour de mise aux des joueurs métallos. Juste avant que ces derniers, non sans un arrêt et de chaleureux échanges, ne regagnent le Pairay pour la dernière ligne droite de leur préparation à ce duel à enjeu.
© MaMick

Aucune intervention des forces de l'ordre

 
Ils étaient près de 200 à avoir pris le temps, en ce samedi après-midi, de se réunir sur le haut de Seraing afin de saluer leurs favoris, de retour de leur stage à Aywaille. « C’est beau », clamaient de nombreux fans heureux de voir la communion avant un match important.

 
Cette centaine de feux de Bengale et ces encouragements destinés à soutenir, plus que jamais, leurs chers Rouge&Noir, ont été droit au cœur des Sérésiens. Mikautadze était largement demandé, Maxime Mignon affichait un large sourire, la voiture de Milicevic était prise d’assaut tandis que tous les autres étaient plus qu’agréablement surpris.
© MaMick

 
Le tout sous le regard de Théo Pierrot, disponible pour les fans et sous bonne garde policière. Mais, le respect total des participants n’a conduit à aucun incident ni à aucune intervention des forces de l’ordre. Les supporters ont fait leur boulot, aux joueurs à répondre présents sur le terrain…
© MaMick