4-3

Cercle - Roulers

BRUGES Tom De Sutter a affligé les groupies du Cercle.

Parées d'un tee-shirt griffé du diminutif de son prénom surmontant un cœur, celles-ci ont déployé une banderole déplorant son départ.

L'intéressé avait juré qu'il ne verserait pas une larme. Mais sa gorge s'est serrée quand, à une minute de la fin, le public debout a salué par une ovation son retrait du terrain.

"J'ai vécu un bel adieu. Je n'ai même pas écopé d'un avertissement fatal : je pourrai donc affronter le... Cercle avec Anderlecht dès la reprise. Sérieusement, ce départ me fait mal au cœur. Je serai éternellement reconnaissant au Cercle de m'avoir fait découvrir la D1. Je reviendrai sûrement."

Servi par Buffel, Tom De Sutter eut l'élégance d'ouvrir le score, au quart d'heure, dans une première période totalement dominée par l'équipe locale. Celle-ci se régala face à une lanterne rouge virtuellement absente du débat.

Iachtchouk confirma qu'il avait retrouvé son efficacité offensive en doublant l'avance des siens avant d'offrir un troisième but à De Smet.

Repu, le Cercle, alors, se relâcha. Les Roulariens se ressaisirent. Ravi, le public assista à la confection de trois buts en sept minutes. Il frémit toutefois lorsque Hietanen ramena l'écart à un goal à sept minutes de la fin.

Glen De Boeck n'avait pas goûté la seconde période : "Nous avons même supprimé la petite fête prévue dans le vestiaire."

Évoquant le mercato , l'entraîneur du Cercle assura : "Kanu nous rejoindra. Tout est réglé administrativement. Le garçon se trouvait ici vendredi matin. Nous lui avons même déjà trouvé un appartement."



© La Dernière Heure 2008