Tubize La situation délicate de l’AFC Tubize n’aide pas l’équipe première.

Le déplacement à OHL ne s’annonce pas facile pour Tubize, privé de Vidémont, Weymans et Bueno. En raison de la situation sportive du club, bon dernier de la D1B. Mais surtout pour les problèmes administratifs rencontrés, qui privent l’AFC de transferts entrants, pour le moment. "Nous irons à OHL le couteau entre les dents", annonce Christian Bracconi, l’entraîneur tubizien, remonté contre certains clubs de D1B et D1A. "Plusieurs joueurs ont été contactés, sans passer par le club ou le manager. Les rapaces tournent autour de nous, comme si nous étions un animal affaibli. Mais je vais leur foutre un bon pied au cul."

Thomas Henry, toujours sous contrat, a en effet été approché à plusieurs reprises. Dans le sens inverse, l’AFC ne peut le faire. "Nous avons besoin de trois joueurs, mais ne les avons pas contactés, vu notre situation. Ce ne serait pas correct."

Une situation que Josselin Croisé dédramatise. "Il y a eu des retards de paiement, ce qui arrive avec des actionnaires étrangers. Tout sera en ordre pour le 20 ou 25 janvier. Et c’est justement dans les derniers jours du mercato qu’il y a de bonnes affaires."

Le noyau : Defourny, De Jonghe, Nirisarike, Goudiaby, Toure, Martens, Garlito, Rosenthal, Schuster, Naah, Bacanamwo, Diawara, Nemane, Kose, Agyiri, Henry, Ben Yaghlane, Mu.

> OH Louvain - Tubize, dimanche 20 h