Mais le gardien luxembourgeois veut rester concentré sur le gros match qui l’attend. “Nous n’aurons aucun cadeau de la part du RWDM. On est l’équipe à battre de la série et ça ne m’étonnerait pas qu’ils reçoivent un petit bonus s’ils nous empêchent de fêter le titre à la maison. Les derbys restent des matchs très chauds, des rencontres dans lesquelles il n’y a aucune certitude. Gare aux excès en tout genre et à ne pas tomber dans l’émotionnel”, raconte le meilleur gardien de D1B avec ses 9 clean-sheets.

La saison dernière, Anthony Moris fut aussi très proche de retrouver la D1A avec les Virtonais. “Nous aurions été champions si, comme cette saison, l’équipe avec le plus de points avait été sacrée, mais nous n’avions pas gagné de tranche. Puis il y a eu les problèmes de licence… J’ai désormais la chance de pouvoir retrouver ce niveau avec l’un des plus beaux clubs de Belgique. On a l’opportunité de marquer l’histoire de l’Union après près d’un demi-siècle. En toute modestie, je sais que j’ai le niveau pour évoluer en D1A. Quand on voit des équipes comme le Beerschot et OHL, ça donne envie de suivre leurs traces car nous n’avons pas grand-chose à leur envier.”

Avant cela, il faut gagner pour être sûr de monter…