Les Jaune et Bleu vont en appel de leur défaite contre Tubize.

À l’instar d’Anas Hamzaoui, Kenneth Houdret fêtait sa première titularisation lundi dernier à l’occasion de la venue de Tubize. Cela fait toujours plaisir quand comme lui, on manque de temps de jeu et qu’on revient de blessure. "Évidemment, c’est gratifiant" , acquiesce celui qui a évolué aux côtés de Charles Morren, "mais d’une part, nous avons perdu ce match, et de l’autre, j’ai le sentiment de pouvoir faire mieux que ce que j’ai montré, mais je manque clairement de rythme. Je dois m’accrocher."

Défait contre Tubize, l’Union a confirmé son irrégularité dans ses prestations. "C’est dommage car on a beaucoup de qualités dans le groupe, mais il faut impérativement redresser la barre au niveau de ma mentalité. On a l’impression qu’on ne parvient pas à se remettre en question d’une semaine à l’autre. Malheureusement, les matchs s’enchaînent et il faut prendre des points le plus vite possible."

Ce samedi, sur papier, le déplacement à Louvain s’annonce difficile dans la mesure où les Louvanistes apparaissent comme l’équipe en forme actuellement, alors que le Beerschot, l’adversaire suivant des Jaune et Bleu, tire un peu la langue après un bon départ. Les Saint-Gillois vont donc clairement jouer un rôle d’arbitre dans la course à la première tranche. "Honnêtement, cette compétition dans la compétition est secondaire à nos yeux. Nous, nous voulons simplement rebondir après une défaite. Nous avons déjà démontré plusieurs fois que nous en sommes capables. Pourquoi pas à Louvain ?"

Mais l’Union y sera l’outsider sur papier. "C’est vrai mais peut-être que ce rôle-là nous conviendra mieux. Je pense que nous avons les armes pour y signer un bon résultat. On a clairement un coup à jouer là-bas", conclut celui qui a disputé deux saisons à OHL.

Par rapport à lundi dernier, Tabekou, Luvumbu et Kis signent leur retour, alors que Fixelles, qui a subi une infiltration à l’épaule meurtrie contre Tubize, est out, tout comme Bertjens dont la bursite au genou se résorbe lentement. Massengo devrait se faire opérer la semaine prochaine avant une convalescence estimée entre 6 et 8 semaines.

Le noyau: Kudimbana, Saussez, Martens, Peyre, Perdichizzi, Kis, Hamzaoui, Morren, Houdret, Da Silva, Luvumbu, Tabekou, Ferber, Diallo, Lambretch, Vercauteren, Neels, Leers, Mboko.

Pour laver l’affront du match aller

Les Tubiziens comptent aussi en profiter pour confirmer et débuter une série

Ces dernières semaines, les Tubiziens se plaisent à répéter qu’ils n’ont jamais été dominés par une équipe, hormis lors de la débâcle subie au Cercle. Ce dimanche, ils ont l’occasion de laver l’affront. "Est-ce qu’ils étaient supérieurs à nous ou est-ce que nous sommes passés au travers ? On aura la réponse dimanche", lance Hugo Videmont.

Les Sang et Or pourront s’appuyer sur un moral regonflé à bloc après le succès décroché à l’Union. "On croyait en nous, on savait que cette victoire allait tomber et elle est arrivée au meilleur des moments. Elle nous apporte sérénité et confiance pour le prochain match."

La discussion avec le président avant la rencontre semble avoir porté ses fruits. "Il ne comprenait pas pourquoi nous ne gagnions pas alors que nous jouions bien. Il nous a demandé de tout mettre en œuvre pour l’emporter et pour une fois, on a trouvé le petit truc qui a fait basculer la rencontre en notre faveur. Le petit brin de réussite, un peu plus de méchanceté dans les deux surfaces et une prise de risques plus importante, voilà comment expliquer notre succès."

Cette victoire doit en appeler d’autres. "J’espère que la série est lancée. Un nul dimanche et une victoire à Roulers seraient les bienvenus."

Un succès glané aussi grâce aux remplaçants, comme Armenakas et Lee, qui ont fait la différence. Preuve que Tubize dispose enfin d’un vrai banc. "Les remplaçants doivent apporter quelque chose et ceux qui sont montés au jeu lundi ont amené un réel plus. Cela augmente aussi la concurrence et donc inévitablement le niveau de jeu de l’équipe. Tous les titulaires sont ravis de voir que les remplaçants apportent quelque chose."

Sébastien Sterpigny

le noyau : Rausin, Defourny, Laurent, Nirisarike, Touré, Ba, Babic, Köse, Lee, Schuster, Zenke, Traoré, Dudouit, Stevance, Ryckaert, Videmont, Weymans, Armenakas, Garlito, Hwang.