Les Saint-Gillois doivent oublier la Coupe et se replonger une dernière fois en 2019 dans le championnat de D1B.

Les Saint-Gillois n’ont eu que quelques heures pour évacuer toute la déception de leur élimination en Coupe de Belgique. Même si ce n’était pas un objectif prioritaire, les joueurs auraient aimé atteindre le stade des demi-finales, d’autant qu’ils ont tout eu en main pour y parvenir. "Nous avons pris un sacré coup sur la tête mercredi mais nous devons relever la tête pour négocier ce dernier match de l’année à Roulers", a immédiatement indiqué Roman Ferber.

Car s’ils veulent jouer un rôle en vue dès la reprise en janvier, rester dans la lutte pour la première place de cette deuxième tranche, les Saint-Gillois n’ont pas le choix : ils devront gagner ce samedi à Roulers. "Nous sommes une équipe de D1B, notre objectif n’était pas de gagner la Coupe, il faut donc tourner la page et se concentrer sur ce match de Roulers qui est bien plus important pour le club, les joueurs, le staff et nos supporters."

Un match au cours duquel il faudra tenter de ne pas commettre les mêmes erreurs que celles commises ces dernières semaines. Car au-delà de l’élimination en Coupe de Belgique due à un manque de réalisme et puis un but concédé sur corner, les Saint-Gillois avaient déjà vécu le même genre de scénario lors de la dernière journée de championnat sanctionnée par un partage contre Lokeren. "On avait pris un but stupide contre Lokeren et si nous voulons être compétitifs dans cette seconde tranche, il faut éviter de commettre à nouveau ces erreurs", espère le capitaine, Pietro Perdichizzi.

Attention toutefois car cette équipe de Roulers n’est plus la même que celle du premier tour. C’est l’une des équipes en forme du moment puisqu’elle compte huit points au compteur, soit le même nombre d’unités que les Unionistes.

"Le match de mercredi nous laisse un goût amer, même si la prestation était très bonne. On laisse ce match derrière nous et on regarde vers l’avant pour notre dernière mission de 2019. Il n’y a que les trois points qui comptent à Roulers, pour finir l’année sur une bonne note", a de son côté précisé Thomas Christiansen, le coach de l’Union.

Le noyau : Saussez, Kristiansen, Vega, Kandouss, Perdichizzi, Kis, Teuma, Lorbek, Nielsen, Fixelles, Tabekou, Ferber, El Banoudi, Van Der Heyden, Young, Bouekou, Bager, Hamzaoui.