Les Saint-Gillois se sont rapprochés, un peu plus, du titre de D1B grâce à cette nouvelle victoire au Lierse (1-3). Le groupe de Felice Mazzù n’est donc plus qu’à quelques minutes du Graal. Ce dernier pourrait d'ailleurs se gagner samedi prochain dans le derby face au RWDM en cas de victoire de Westerlo face à Seraing (ou nul) ce dimanche combiné à un succès de l'Union dans le derby. Les supporters devront donc s’armer de patience et être attentifs au(x) prochain(s) résultat(s) de Seraing pour y voir plus clair... Pour le moment, il ne s'agit que de calculs.

Les supporters qui souhaitaient se rendre au stade pour encourager leurs idoles dans cette ultime ligne droite ne seront malheureusement pas les bienvenus à cause du match classé comme "à risques".

La tension entre les clans de supporters des deux clubs n’a fait que grimper ces derniers mois. On se rappelle, notamment, de la première confrontation de la saison au Marien qui avait attiré une centaine de fans molenbeekois, souhaitant en découdre avec leurs homologues saint-gillois, aux abords du parc Duden. Ceux-ci étaient finalement retournés d’où ils venaient assez rapidement.

Pour éviter tout débordement, les hautes instances, en accord avec les Union Bhoys, ont décidé qu’il n’y aurait aucune action organisée samedi 13 mars, jour du derby de la zwanze. "S’il y a quelque chose, il s’agira d’actes indépendants", nous raconte Kostas, membre influent des Union Bhoys, groupe principal de supporters du club. "Nous nous sommes engagés à ne rien faire".

Les Bhoys ont communiqué officiellement sur le sujet afin de sensibiliser les fans téméraires qui, eux, ne seront pas tolérés aux abords du stade Marien lors du derby.

Le communiqué : 

"Au vu des différents messages que nous voyons passer sur les réseaux sociaux, nous avons décidé de vous écrire ce message. Que ce soit la police, la commune ou autre, la volonté est que rien ne soit organisé le 13/03 pour plusieurs raisons :

1) COVID oblige, les lois qui vont avec sont d’applications. La commune a bien précisé que même s'ils le souhaitent, ils ne peuvent donner aucune dérogation (en tout cas en ce moment).

2) le match est considéré à risque même si à huis clos, donc la police veut éviter tout problème. Dès lors ils ne peuvent tolérer aucun rassemblement organisé, que ce soit une haie d’honneur à l’arrivée du car des joueurs (nous avons fait part de cette volonté) ou après le match.

3) La loi football est également d’application. Comme nous parlons d’un match à huis clos, aucun supporter n’est censé être présent dans ou autour du stade et tout contrevenant pourrait être poursuivi.

Afin de pouvoir avoir une marge de négociation pour organiser quelque chose quand on sera officiellement champion (pour rappel, avant le match du 13/03 nous ne serons PAS encore champion, ne l’oublions pas) et au vu des risques encourus d’un point de vue pénal, nous nous sommes engagés, la mort dans l’âme, à ne rien organiser.

Nous demandons également aux supporters unionistes de ne pas se rendre au stade le 13/03 et de respecter les engagements que nous avons pris.

Soyez tous assurés que nous ferons le maximum, une fois que nous serons officiellement champions, pour pouvoir fêter dignement ce retour en D1 que nous attendons tous depuis tellement longtemps.

If the Bhoys are united, they will never be divided !"