Une pluie de critiques s’est abattue sur la direction de l’Union ces dernières heures. C’est principalement sur les réseaux sociaux que les supporters les plus fervents du club saint-gillois ont exprimé leur mécontentement.

Petit retour en arrière, il y a un peu plus d’un mois, lorsque les autorités communales et la police avaient demandé aux supporters de l’Union de ne pas se rendre au stade en cas de titre face au RWDM. Les différents groupes de supporters s’étaient d’ailleurs engagés à fêter le titre depuis leur domicile suite au match catalogué "à risques" face à Molenbeek. Les quelques supporters les plus influents ont ensuite passé un accord avec le club. "Cela faisait 48 ans qu’on n’avait plus connu la D1A. On voulait donc marquer le coup pour remercier nos joueurs avec plusieurs actions", explique Kostas, membre influent des Union Bhoys. "On a fait ça dans les règles de l’art. En contactant la direction, la commune et, pour finir, la police. Toutes les parties étaient d’accord de nous laisser carte blanche pour réaliser nos actions en respectant toutes les normes sanitaires bien entendu", détaille Kostas.

Petit hic… Ces actions pour célébrer le titre et ce retour dans l’élite étaient programmées au dimanche 25 avril, jour de la dernière rencontre de la saison. Mais le club a communiqué ce mardi que le dernier match allait être délocalisé au stade Achter de Kazerne de Malines suite aux travaux d’aménagement du stade. "Le club savait très bien que nous avions tout prévu. On avait déjà acheté le matériel nécessaire, lancé des ateliers peinture et prévu tout dans les moindres détails. La direction nous manque encore de respect. Cela commence à faire beaucoup et nous ne cautionnons pas les attitudes de nos dirigeants. On fait tout ça par amour du club, pour remercier les joueurs qui se sont donnés durant une saison. Ils méritaient qu’on leur rende la pareille. Nous sommes encore une fois lésés de cette situation", peste le fan de l’Union Saint-Gilloise.

Il estime, notamment, que la direction n’est pas très reconnaissante de ses supporters et de ses actions. Les supporters exprimaient déjà, avant cet épisode, qu'il y avait un manque de dialogue de la part de la direction. "Pas tout le temps ! L’hiver dernier, quand il y a eu la vague de froid et que le terrain était recouvert de neige, les dirigeants savaient qui appeler pour qu’on vienne aider à déblayer le terrain. Il y a beaucoup de choses comme ça. Ils veulent vendre une belle image auprès du grand public mais vis-à-vis de nous, il y a pas mal de coups bas et c’est vraiment dommage..."