Face à un des ténors de la série, les Unionistes ont confirmé leur allant retrouvé.

Alors qu’ils semblaient à la dérive avant la trêve, les hommes de Marc Grosjean ont, une semaine après avoir étrillé OHL, conquis de haute lutte un point encourageant face à une équipe du Lierse très solide en défense et qui aurait pu marquer via Joachim, à deux reprises. En face, Rajsel a été également par deux fois tout près de scorer, mais sa première tentative n’était pas cadrée, alors que la seconde était contrée in extremis. En fin de compte, ce partage est on ne peut plus logique et vient confirmer le regain de forme des Saint-Gillois après une trêve qui a visiblement fait du bien.


UNION : Saussez ; Mpati, Martens, Perdichizzi, Cabeke ; Massengo, Morren, Da Silva, Aguemon ; Rajsel, Aoulad (72e Fixelles).

LIERSE : Vanhamel ; Vinck, Frans, Buysens, Yakubu; Wils, Kasmi, Masika, Sayed (90e +1 Elgabas); De Belder (68e Benson), Joachim.

ARBITRE : M. Scroyen.

AVERTISSEMENTS : Perdichizzi, Sayed, Rajsel.


Pietro Perdichizzi, l’éloge de la patience

Après avoir été longtemps utilisé à doses homéopathiques, le défenseur est en train d’exploser.

Considéré jadis comme un réel espoir du football belge, ce qui lui avait valu, à 19 ans à peine, d’être transféré du Sporting de Charleroi au FC Bruges alors qu’il comptait déjà une quinzaine d’apparitions en D1, Pietro Perdichizzi a ensuite tardé à s’imposer partout où il est passé. Prêté à Zulte Waregem puis à Roulers, et ensuite transféré à l’Antwerp, le footballeur hennuyer n’est jamais parvenu à devenir un incontournable dans ces trois clubs, même s’il y a, à chaque fois, laissé de bons souvenirs. Et son passage à l’Union a également tardé à se transformer en réussite. Un constat qui est en train de changer radicalement, car depuis la reprise, le défenseur central semble avoir gagné ses galons de titulaire. Impérial une semaine plus tôt face à OHL, il a remis ça contre le Lierse, en dépit d’un avertissement récolté rapidement. Son association avec Martens a de nouveau très bien fonctionné et il s’est même permis un sauvetage devant sa ligne de but, tout en muselant le meilleur buteur de la série Dylan De Belder.

« C’est toujours très agréable de garder le zéro derrière pour un défenseur et c’est la deuxième fois que cela nous arrive consécutivement. Et bien sûr, c’est aussi ma deuxième titularisation en suivant. Mais c’est tout le collectif qui a répondu présent face à cette excellente équipe du Lierse. C’est notre cohésion qui nous a permis de les empêcher de se montrer plus dangereux. » Au final, l’Union a récolté un bon point. Un résultat qui est venu confirmer le bon comportement des troupes de Marc Grosjean depuis la reprise. Un coach saint-gillois qui a aussi souligné l’excellente mentalité de son défenseur central.

« J’ai dû faire preuve de patience, car je suis arrivé tardivement, en fin de mercato estival. Entretemps, Grégoire Neels se tirait bien d’affaire et j’ai aussi dû assimiler les schémas de jeu auxquels notre entraîneur attache une grande importance. » Enfin titulaire, Pietro Perdichizzi veut tout faire pour le rester. « A l’image de l’équipe, je ne veux rien lâcher. Avec cette mentalité, on peut faire mal à tout le monde, même aux ténors. Après avoir accroché le Lierse, pourquoi ne pas aller chercher quelque chose à Roulers le week-end prochain »?


Revivez la rencontre