Si la défense a gardé le zéro derrière pour la deuxième fois de suite, des problèmes persistent en zone de finition.

Prendre un point sur la pelouse de Lommel, cela peut s’apparenter à une contre-performance quand on a des ambitions comme celles de l’Union. Pourtant, au terme de la rencontre, les Saint-Gillois étaient partagés entre déception mais aussi satisfaction. "Ce 0-0 n’est pas un mauvais résultat dans la mesure où avons affronté l’une des équipes en forme du moment, qui restait sur un bilan de 7 sur 9. Ce n’est pas le résultat que nous espérions en venant ici, mais ça reste positif", analyse Thomas Christiansen.

Face à un mur vert qui s’est dressé devant eux, les Saint-Gillois ont tenté de trouver la faille. Une mission qu’ils sont parvenus à faire, mais pour réussir, il a manqué de précision dans le dernier geste. Un souci que le coach tente de régler depuis plusieurs semaines.

"Quand on arrive dans les 30 derniers mètres, nous rencontrons toujours autant de difficultés. Il est temps de trouver une solution à ce problème."

Le gros point de satisfaction est venu de la défense avec une deuxième clean sheet consécutive. "Cela fait deux matchs que nous gardons le zéro derrière, ça fait plaisir au défenseur que je suis. Mais si on y regarde de plus près, c’est toute l’équipe qui a défendu en bloc. C’est de bon augure pour la suite. On doit garder cette mentalité, tout en apprenant à être plus tueurs", ponctuait de son côté Pietro Perdichizzi, le défenseur central et capitaine de l’Union.