Cela faisait un moment qu’on ne l’avait plus entendu. Le back gauche unioniste a donné de ses nouvelles sur les réseaux sociaux du club via une petite vidéo où il s’exprime à cœur ouvert. L’ancien capitaine du Standard s’était occasionné une blessure, en février dernier, juste avant l’interruption des championnats pour cause de Covid-19. Il y évoque ses mois de galères. "C’était une blessure anodine mais elle a pris un plus de temps que prévu avec la période qu’on connait actuellement. J’ai ensuite vécu pas mal de rechutes", expliquait le Liégeois d’origine.

Le défenseur qui a connu une déchirure au niveau du tendon du genou gauche voit, petit à petit, le bout du tunnel. "Je me sens bien car je retouche le ballon, j’ai repris partiellement avec le groupe. Cela faisait six mois que j’étais éloigné de l’équipe et ce n’était pas évident car je puise ma force dans le collectif. Ce n’était pas évident de faire ma revalidation en salle", poursuivait Pocognoli.

© BELGA

Jamais très loin du groupe

Le défenseur reconnu de tous pour ses qualités humaines n’a jamais été très loin de ses camarades. Même blessé, il venait voir les prestations de ses coéquipiers en déplacement ou à la maison. L’ex-Diable Rouge a toujours été proche d'eux en tant que véritable leader. "Je reprends du plaisir car je fréquente à nouveau l’équipe. J’échange avec les gars tous les jours sur leur motivation et leur état d’esprit. Cela me fait du bien de participer à nouveau à cet esprit collectif."

Un début de saison surprenant !

Plus que jamais leader de cette D1B, l’Union a su trouver la bonne formule via le tacticien Felice Mazzù. Les Unionistes ont pu engranger une série de résultats positifs depuis quelques semaines. "Je les vois gagner le week-end, c’est donc sympathique. Le coach a mis ses idées en place et l’équipe commence à bien tourner. On joue bien et on enchaine les victoires. Il y a un très bon état d’esprit au sein du groupe. Les joueurs qui jouent moins poussent, malgré tout, ceux qui jouent et cela amène chaque membre à obtenir son meilleur niveau."

Un retour sans se précipiter

Comme dit le célèbre proverbe : "Rien ne sert de courir, il faut partir à point". Le Belge est conscient de cela et devra encore un petit peu patienter avant de regoûter à la compétition. "J’espère revenir rapidement avec le groupe… Mais je sais que je devrai d’abord retrouver mes sensations. Après dix mois d’absence, il faut du temps pour revenir fit aux entrainements et ensuite aux matches. Il y a encore du boulot devant moi. Ceux qui me connaissent savent que je ne vais rien lâcher et que je donnerai le maximum pour revenir. Le staff et le club ne m’ont jamais laissé tomber depuis cette blessure, et je veux leur rendre ce qu’il ont fait pour moi".

Avec un Pocognoli en forme, Mazzù pourra compter sur un véritable soldat. Ce leader né ne pourra faire que du bien au groupe avec son expérience et ses connaissances du plus haut niveau.