Un but tardif (86e) du remplaçant Gboho ruine les espoirs gaumais.

Malheureusement, trois fois malheureusement, le match à rejouer entre Virton et le Beerschot le lundi 2 mars comptera pour du beurre (le club virtonais ira en appel devant le CBAS et espère avoir gain de cause). En effet, dans le meilleur des cas, il comptabilisera une victoire de moins que Westerlo et son rêve de remporter la tranche s’est envolé en fumée au Kuipje.

Bousculés, secoués en première mi-temps, les Gaumais encaissèrent le but d’ouverture sur un corner… rentrant de Brüls (1-0, 19e). “Il est inhabituel de concéder un tel goal” , peste l’entraîneur Christian Bracconi. “Les joueurs ont eu les ressources mentales pour égaliser.”

Le stopper Malget coupa un corner de Claes (1-1, 45e). Une égalisation flattée car Moris, à défaut d’être irréprochable sur le goal de Brüls, évita le pire devant Brüls (2x) et Van Eenoo. “Notre deuxième période s’avéra plus intéressante. Le heading manqué de Ramalingom est un tournant.”

Un coup-franc très rapidement mais mal joué par Virton servit la cause limbourgeoise. Sur la reconversion offensive jouée en deux temps trois mouvements, le remplaçant Gboho crucifia Moris (2-1, 86e). “L’heure n’est pas encore au bilan car il reste deux rencontres (OHL et Beerschot ?) , termine le T1. “Le succès de Westerlo est mérité. Nous aurions pu et dû être meilleurs.”

Westerlo : Özer ; Dewaele, Soumah, Biset, Buyl (75 e Alici) ; Remmer, Keïta, Abrahams (90 e Ghandri), Van Eenoo (85 e Gboho), Brüls ; Vetokele.

Virton  : Moris ; Jordanov, Malget, Angiulli, Sylla ; Stelvio Cruz (64 e Ramalingom), Lecomte, Claes, Soumaré (58 e Lapoussin), Couturier ; Turpel (78 e Joachim).

Arbitre  : M. Lambrechts.

Avertissements  : Sylla, Buyl, Ramalingom, Soumah, Dewaele, Malget.

Les buts  : 19e Brüls (1-0), 45e Malget (1-1), 86e Gboho (2-1).