Trop peu créatifs ces Virtonais-là

Après trois matchs sans revers à domicile, l’Excelsior Virton a perdu le match qu’il ne fallait pas perdre et laisse ainsi son hôte, toujours lanterne rouge, rappliquer à trois longueurs.

Daniel Jonette
Trop peu créatifs ces Virtonais-là
©BELGA

Le succès des Hurlus ne se discute guère, surtout pour leur seconde période, marquée, outre le second but signé Carcela, par deux grosses occasions à l’actif de Chevalier (lob sur la barre et tête à bout portant repoussée par Sadin).

Dans le même temps, les Virtonais, eux, n’ont quasiment pas inquiété Gillekens, le dernier rempart mouscronnois, si ce n’est sur une frappe de Guillaume d’un angle fermé ou un essai, dans les arrêts de jeu, de Sula sur lequel le portier n’a eu qu’à se coucher.

Si les Virtonais ont raté le coche, c’est sans doute en première période. Les hommes de Christophe Grégoire ne méritaient pas, en effet, de rentrer aux vestiaires avec un but de retard. Certes, les Verts n’avaient pas surclassé des Hurlus, qui alignaient sept anciens joueurs de D1 A au coup d’envoi et masquaient difficilement leur manque de confiance actuelle lors de leurs offensives, mais, tout en laissant l’initiative du jeu à leurs hôtes, ils avaient évité d’être véritablement inquiétés tout en menant quelques réactions tranchantes auxquelles il manquait cependant le dernier ou l’avant-dernier geste. Comme sur cette reprise d’Allach à bout portant, contrée par Angiulli, ou ce service trop profond d’Aabbou vers un Bukusu pourtant idéalement placé.

Sadin, lui, n’avait dû s’aventurer qu’une fois ou l’autre en dehors de son domaine pour anticiper sur des ballons profonds à destination de Chevalier puis Tainmont.

La plus grosse frayeur survint en fait à l’approche du repos quand Ribeiro, isolé par une subtile talonnade de Chevalier, ne dut qu’à un retour salvateur de Kryeziu de ne pas terminer par un face-à-face avec Sadin. Un sauvetage pour rien toutefois puisque sur l’action suivante, Lepoint profitait de l’apathie de la défense gaumaise pour ouvrir le score de la tête.

Il y eut bien ensuite un tir d’Allach au ras du cadre, mais ce fut presque le chant du cygne pour une équipe locale mise dans l’inconfort parce qu’elle devait à son tour prendre l’initiative des échanges. Et elle en fut incapable, révélant, dans cette seconde mi-temps, un solide déficit de créativité, accentué par une perte de confiance progressive.

Après ce double échec face aux extrêmes du classement (Westerlo puis Mouscron), les Gaumais vont devoir rapidement relever la tête, sans quoi la pression liée à la lutte pour le maintien risque de réapparaître aussi vite qu’elle s’était envolée après un début de campagne plus que satisfaisant.

virton : Sadin, Rizzo, Droehnle, Bidi, Ghazoini (62’, Sula), Touré (18e Bukusu) ; Kryeziu (73e Karamoko), Guillaume, Allach ; Aabbou, Anne.

mouscron : Gillekens ; Taravel, Angiulli (67e Dekuyper), Mohamed, Duplus, Bocat ; Lepoint, Bakic (67e Myny), Tainmont (82e Vroman), Ribeiro (62e Carcela) ; Chevalier.

arbitre : J. Vermeire.

avertissements : Touré, Angiulli, Lepoint, Karamoko.

les buts : (41e 0-1), Carcela (88e 0-2).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be