Virton de nouveau battu à Deinze

Virton a subi une nouvelle défaite 3-0 vendredi à Deinze en match d'ouverture de la 14e journée de la 1B Pro League de football.

Daniel Jonette
Virton de nouveau battu à Deinze
©BELGA

Trois-zéro. Et trois sur dix-huit. Le bilan est lourd pour des Virtonais qui ne trouvent pas les solutions, surtout offensives, pour sortir de leur spirale négative. Et cela s’avère d’autant plus compliqué que leur noyau se réduit de jour en jour, au fil des blessures et des contretemps.

Au lot de blessés de longue date, déjà connu, se sont en effet ajoutées cette semaine les absences de Kryeziu, suspendu, de Sula et de Guillaume, forfaits de dernière minute. Et c’est, par la force des choses, avec un onze encore une fois remanié que l’Excelsior a entamé cette rencontre. Avec Ghazoini cette fois en défense centrale, Doué pour épauler Masangu à la récupération, Colella et Aabbou sur les côtés et un inédit tandem Touré-Karamolo aux avant-postes.

Dans ce schéma tactique, les Vert et Blanc allaient, sans véritable problème, conserver le zéro au marquoir jusqu’au repos face à des Flandriens manifestement dans le doute eux aussi, après leur récent deux sur neuf. Hormis sur une frappe trop enlevée de De Belder et un centre dangereux de Dansoko, Sadin n’allait pas être inquiété. Tandis qu’en face, si la ligne offensive virtonaise prenait régulièrement des airs de cavalerie légère malgré l’activité d’Allach, ce sont tout de même les Gaumais qui signaient les deux seuls essais cadrés de l’acte initial. Via Allach et Aabbou, mais sans que cela mette véritablement Dutoit en péril.

Le scénario allait toutefois changer dès la reprise, en même temps que la composition de Deinze. Avec l’ex-Virtonais Lecomte pour stabiliser l’entrejeu, le fils de Lorenzo Staelens pour dynamiter le flanc droit, Deinze allait d’emblée imposer une pression plus intense. Et trouver rapidement la faille quand Sadin écartait insuffisamment un coup de tête de Mertens devant un De Belder tout heureux de l’aubaine. Le portier virtonais allait se racheter ensuite, en écartant de jolies frappes de Bizimana et De Belder, à deux reprises, tandis que des centres dangereux de Janssens et Staelens ne trouvaient pas preneur. Mais cela n’allait servir qu’à maintenir un semblant de suspense. Car, si Christophe Grégoire opéra à son tour des changements pour tenter de dynamiser davantage sa ligne offensive, cela n’eut pas le même effet que dans les rangs locaux. En fin de match, les artificiers locaux, De Belder et Mertens, allaient profiter des espaces pour punir un peu plus une équipe dont l’indigence offensive ne pourra sans doute être résolue qu’au mercato.

Deinze : Dutoit ; Blondelle, Prychynenko, Janssens, Dansoko (88’, Van Waale), Vansteenkiste (46’, Staelens) ; Bizimana, Hendrickx (46’, Lecomte), Tarfi (77’, Abrahams) ; Mertens, De Belder.

Virton : Sadin ; Rizzo, Ghazoini, Droehnle ; Colella (61’, Rapaille), Aabbou, Doué, Masangu (61’, Mouaddib), Allach ; Karamoko, Touré (86’, Pinga).

Arbitre : Q. Pirard.

Avertissements : Hendrickx, Ghazoini, Allach, Doué.

Les buts : De Belder (51e, 1-0 ; 86e 2-0), Mertens (90e 3-0).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be