Saison en demi-teinte pour Marco Doué à Virton: Je peux rester ou partir, tout est envisageable"

Sur le banc depuis peu, Marco Doué retient néanmoins du positif de sa saison.

Interview > Daniel Jonette
Saison en demi-teinte pour Marco Doué à Virton: Je peux rester ou partir, tout est envisageable"
©BELGA

Lommel, le 5 novembre. Après cinq minutes de jeu, Marc-Olivier Doué ouvre la voie à un succès sans bavure de l’Excelsior chez un concurrent direct. Après 11 journées, Virton est alors à un petit point du tandem Lommel-RWDM et précède Mouscron de trois longueurs. Cinq mois plus tard, tous ces adversaires sont loin, les Virtonais n’ont plus que leurs yeux pour pleurer et Doué, indiscutable jusqu’à fin janvier, a perdu ce statut.

Marc-Olivier, quand vous vous replongez dans cette convaincante victoire à Lommel, vous avez forcément de gros regrets ?

"On ne s’attendait pas à ce qui allait suivre effectivement. Quand vous voyez des Kagé ou des Bia arriver, que vous les voyez à l’entraînement, avec toute leur expérience, vous vous dites que ça ne peut qu’aller mieux."

Vous étiez l’un des meilleurs Virtonais du premier tour, mais vous n’avez plus commencé un match depuis la fin février. C’est dur à encaisser ?

"Cela fait partie du foot. Moi, j’aimerais tout jouer et si on fait appel à moi, je me donne à 100 %, mais je respecte les choix du coach."

Même si Virton finit dernier, vous avez le sentiment que cette saison vous a été utile ?

"Oui, totalement. J’ai beaucoup appris, j’ai grandi ici. Je suis arrivé ici avec peu d’expérience et je commettais énormément d’erreurs. Mais j’ai appris à gommer cet aspect de mon jeu, à éviter les prises de risque inutiles, à devenir plus rigoureux."

Si Mouscron obtient sa licence et que Virton doit basculer à l’étage inférieur, vous envisagez de jouer un échelon plus bas ?

"On verra ce qu’il adviendra. Je peux rester ou partir (sourire), tout est envisageable."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be