Virton n'a plus le droit à l'erreur : "On va disputer quatre finales"

Virton reprend son parcours du combattant ce samedi. Avec ses quatre récentes recrues du mercato.

La Rédaction
Entraineur de Viton, Christian Bracconi
Entraineur de Viton, Christian Bracconi ©BELGA

Encore quatre matchs, puis dix autres en play-down. Soit 14 rencontres aux allures de finales pour les Virtonais dont l’unique objectif sera de mettre au moins un concurrent dans leur dos à l’issue de cette saison. Et donc d’éviter une rétrogradation à laquelle ils avaient déjà échappé par miracle la saison passée.

Recrutés au mercato, Bourdin, Koziello, Albanase et Mboyo sont tous qualifiés et intégrés au groupe pour ce samedi. Spago, lui, est malade. Vinck (après sa fracture) et Perri (fort malade durant la trêve) s’entraînent normalement depuis lundi, mais n’ont pas joué de match de préparation. Il est probable dès lors qu’ils n’entament pas la partie. Anne a ressenti une douleur au genou, mais rien d’alarmant a priori. Et Ilunga est évidemment out, probablement jusqu’en fin de saison. Pour rappel, Akhalaia est parti à Dudelange, tandis que Loua, Kagé, Gouaida, Espinosa et Vitris ont été versés dans le noyau B.

Christian Bracconi, ce match de reprise à Dender, peut-on déjà le considérer comme un tournant ?

"Oui, on va disputer quatre finales, sans compter les matchs qui suivront. On effectue ce premier déplacement avec un quadruple objectif. D’abord se rapprocher de notre adversaire et, si possible, dépasser Genk. Ensuite, se relancer et se rassurer. Également reconquérir le cœur de nos supporters. Enfin, montrer d’autres qualités qu’au premier tour. On a rapidement besoin d’un match référence."

À cet effet, que pensez-vous du recrutement effectué jusqu’ici ?

"Nos nouveaux joueurs apportent plusieurs options. Pierre Bourdin peut quasiment jouer à tous les postes en défense, Vincent Koziello dans une base à un ou deux joueurs au milieu, Alessandro Albanese sur une aile ou en 10. Je suis aussi très satisfait de leur intégration. Nos quatre recrues se sont fondues directement dans le collectif. Pour tout vous dire, cette semaine a sans doute été la meilleure depuis le début de saison en termes d’intensité, ce qui tend à prouver qu’ils amènent de l’émulation au sein du groupe."

Ce sont des leaders ?

"Bourdin et Mboyo sont des leaders naturels effectivement. On sent qu’ils ont déjà pris le groupe en main. Koziello, lui, communique beaucoup sur le plan tactique."

Les deux matchs de préparation, disputés contre Rochefort (4-4) et Differdange (2-2) n’ont pas spécialement rassuré…

"Oui, mais je ne m’en formalise pas trop. J’aurais préféré qu’on les gagne, bien sûr, mais nous étions dans des semaines chargées."

Sur le plan du jeu, c’est plutôt cette dernière semaine de préparation, très intensive comme vous l’avez dit, qui vous donne confiance ?

"Oui. De même que l’osmose qui s’est créée avec les nouveaux venus. On se doit d’aller à Dender avec des ambitions élevées."

Le noyau : Bourdin, Delorge, Masangu, Abdalah, Doué, Mabella, Allach, Vincensini, Paulet, M’Boyo, Koziello, Lloci, Aguemon, Droehlne, Khemais, Albanese, Rémy, Sadin et Anne.

Tous les scores de la Challenger Pro League en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be