Le sélectionneur de l'équipe de France, Raymond Domenech, affirme qu'il a changé en édulcorant ses propos


PARIS Après l'échec des Bleus en phase de poules du dernier Euro, Domenech a senti le vent du boulet mais a finalement conservé son poste. Les responsables de la fédération lui avaient alors demandé des résultats et une modification de sa communication, jugée souvent trop provocatrice.

"Mais j'ai changé, je ne dis plus rien", a déclaré le sélectionneur dans le journal L'Equipe. "Depuis six mois, vous m'avez entendu? Une langue de bois parfaite! Je m'ennuie à un point, vous ne pouvez pas savoir. Plus d'humour, plus rien. Oui, j'ai changé ma com'." "Il faut savoir se taire, surtout dans ce métier", a ajouté Domenech. "Mais que tout le monde se rassure: je n'ai pas tout dit, il y a des choses que je garde, même si, parfois, ça me bouffe l'estomac."

Interrogé sur son impopularité, Domenech a expliqué qu'elle découlait de sa façon de travailler. "Il y en a qui ne font rien, qui ne disent rien, qui passent. moi, je fais... Mais je ne cherche pas à être populaire, je ne fais rien pour ça, je ne sais pas faire. Je suis sympa et agréable avec les gens autour de moi. Sélectionneur, je le sais, je suis différent."

Au cours de l'entretien, Domenech est également revenu sur le cas du défenseur de la Roma Philippe Mexès, un joueur qu'on lui a reproché de ne pas assez utiliser. Le sélectionneur l'avait ensuite sélectionné lors de la défaite 3-1 en Autriche en éliminatoires du Mondial 2010 le 6 septembre dernier. Mexès avait alors livré une prestation catastrophique.

"C'est un choix qui paraissait évident", a souligné Domenech. "Avant, j'étais le roi des cons parce que je ne le faisais pas jouer, et là je me fais tailler parce que tout à coup je le fais jouer et que le match se passe mal pour lui, ce qu'il a reconnu. Je n'avais pas confiance en lui et c'est pour ça qu'il n'était pas au mieux? C'est de l'interprétation. Quand je le fais jouer, j'ai totalement confiance en lui." Après une mauvaise entame de qualification pour le Mondial 2010, Domenech et ses joueurs ont redressé la barre en battant la Serbie 2-1 avant d'aller faire match nul 2-2 en Roumanie. Les Bleus occupent la 4e place de leur groupe des éliminatoires de la zone Europe, mais ils pointent seulement à deux longueurs des leaders serbes et lituaniens.

© La Dernière Heure 2009