Le sélectionneur français estime qu'il "y a des arrangements dans le football italien"

PARIS Jean-Pierre Escalettes, président de la fédération française (FFF), s'est désolidarisé vendredi de son sélectionneur, Raymond Domenech, après les propos tenus par ce dernier dans une interview publiée jeudi dans le quotidien Le Parisien . Domenech y évoquait des "matches achetés" par les Italiens. "Ce n'est pas moi qui ai inventé les histoires d'arbitrage en Italie. Il y a eu des matches achetés" , a dit Domenech au quotidien. "Moi j'ai connu un France-Italie Espoirs, qualificatif pour les JO de Sydney, avec un arbitre acheté. Je me suis rarement fait autant arnaquer. Quand on s'est fait avoir une fois, il existe toujours un doute. Il y a des arrangements dans le football italien."

La France doit affronter l'Italie à Milan, le 8 septembre, lors d'un match comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2008, raison pour laquelle Jean-Pierre Escalettes a tenu à calmer le jeu. "Jean-Pierre Pierre Escalettes a appelé ce vendredi son homologue de la fédération italienne, M. Giancarlo Abete, pour lui préciser que les propos tenus hier par le sélectionneur de l'équipe de France n'engageaient que ce dernier" , dit le communiqué.

La FIGC n'a pas tardé à réagir dans un communiqué. "M. Abete a apprécié le geste de M. Escalettes et le remercie de sa prompte intervention" , a dit la fédération italienne. "Les deux présidents ont réaffirmé leur respect mutuel et la collaboration maximale entre les deux fédérations, notamment pour promouvoir le fair-play dans le football, aussi bien dans les actes que dans les mots."



© La Dernière Heure 2007