L’Excel ne va pas se renflouer avec les 250.000 euros de Custo


MOUSCRON Alors que la valeur d’Adnan Custovic était estimée à 500.000 euros, l’Excel s’en est séparé pour moitié moins. Le président du club, Jean-Pierre Dufermont, invoque les difficultés financières que connaît le marché belge des transferts.

“Le montant du départ d’Adi illustre les difficultés du club mais aussi l’état du marché. Nous n’avons eu que des propositions de clubs belges. Vous n’avez plus un joueur qui part pour beaucoup plus vers un autre club de division 1. Tous les clubs belges, à part l’une ou l’autre exception, sont dans cette situation.”



À ce rythme-là , il va falloir en vendre des joueurs de talent pour équilibrer un budget qui ne dépassera pas les 5,5 millions d’euros.

“Les budgets que l’on avait ici il y a quelques années étaient trop élevés pour une ville comme Mouscron. Il faut revenir les pieds sur terre. Sinon tous les ans, ce sera le même feuilleton. Il pourrait y avoir d’autres départs, mais il faut que les joueurs soient d’accord. Adnan a donné son accord pour aller à Gand”, poursuit le président hur- lu.



Avec seulement 12 unités d’avance sur la zone rouge du classement général, Mouscron n’est pas à l’abri d’une fin de saison chaotique. Souvenez-vous de La Louvière qui, après un bon début de saison en 2004-2005, s’était séparée de ces meilleurs joueurs pour renflouer les caisses.

Les Loups avaient ensuite récolté moitié moins de points que lors du premier tour. L’année suivante, l’aventure en division 1 se terminait. Épilogue semblable pour les Hurlus ? Personne ne le souhaite du côté du Canonnier...

© La Dernière Heure 2008