Le sélectionneur songe déjà au quart explosif qui attend le Brésil vendredi...


Les images du Mondial


JOHANNESBURG Le Brésil a séduit par son efficacité, à défaut de régaler son assistance. Le constat est le même depuis le début de cette Coupe du Monde, mais il faudra s’y habituer. Comme toute l’équipe auriverde, le très remuant Robinho commence à monter en puissance. Mais malgré sa magnifique prestation, l’attaquant de 26 ans n’oublie pas que la réussite du Brésil provient d’abord du collectif. Autrement dit, la recette apportée par Dunga.

“Je suis très heureux d’avoir marqué mon premier but en Coupe du monde”, déclarait le joueur de Manchester City prêté à Santos. “Mais je suis encore plus content de la victoire de mon équipe. Notre succès collectif passe évidemment avant ma réussite personnelle.”

Le sélectionneur brésilien, lui, avait le triomphe bien modeste, malgré le score bien tassé infligé au séduisant et jeune Chili.

“On est tombé sur une équipe qui joue bien au ballon, qui joue en mouvement, c’est un jeu qui nous a bien convenu, et on a su saisir les occasions”, observe Dunga, avant de tempérer son analyse : “On doit s’améliorer dans tous les secteurs de notre jeu. Le Chili a très bien joué, avec une grosse possession de balle mais le Brésil a été capable de garder le contrôle.”

Les quintuples champions du Monde retrouveront en quarts de finale les Pays-Bas. La dernière rencontre de Coupe du Monde entre ces deux nations-phare du football mondial remonte à 1998. En demi-finales, les Brésiliens s’étaient imposés aux tirs-aux-buts (4-2)…

En préface du choc qui s’annonce à Port Elizabeth, Dunga se montre optimiste, tout en respectant les Oranje.

“Les Pays-Bas en quarts ? C’est une belle équipe qui joue aussi beaucoup, avec des joueurs très techniques, ils ressemblent aux Sud-Américains. Il faudra, comme aujourd’hui contre le Chili, jouer vite. Les Pays-Bas, nous savons que c’est une équipe très difficile, avec d’excellents joueurs. C’est un pays de tradition footballistique, nous devons être préparés.”

Ed. M.

© La Dernière Heure 2010