Football

Diplômé dans le management des hôtels, Frédéric Veraghaenne (51 ans) est arrivé dans le milieu du football via le Standard, au milieu des années nonante.

Il y était responsable du marketing avant de devenir Hospitality Stadium Manager de Sclessin pour l’Euro 2000. Ce n’est que douze ans plus tard qu’il est arrivé à la Fédération.

En parallèle, il a travaillé pour de nombreux festivals de musique, comme consultant sécurité. Avant les Diables, il a croisé de nombreuses stars du show-biz. "Je peux vous dire que des garçons comme Eden Hazard et Thomas Meunier sont bien plus conviviaux que Johnny Depp (rires) . Même quand tu as une très grande proximité avec lui, il reste inaccessible. L’acteur de Docteur House, qui était venu chanter à Spa, est par contre très sympa. J’ai aussi eu de longues discussions de foot avec Patrick Bruel et Pascal Obispo. Ils me parlaient du PSG et de Bordeaux et je leur racontais le Standard."

Frédéric Veraghaenne estime que le foot a encore beaucoup à apprendre des festivals. "Ils sont plus pointus dans l’organisation. Un match de foot, ce n’est pas juste nonante minutes. Il faut en faire un événement de trois heures avant et de deux heures après. Avec des animations."