Encore par la petite porte!

Football

Benoît Delhauteur

Publié le

Encore par la petite porte!
© BELGA

ANDERLECHT Après être passé par le chas de l'aiguille face à Malines lors de la journée inaugurale, Anderlecht a encore souffert hier soir pour décrocher une victoire méritée mais qui mit beaucoup de temps à se dessiner...

Comme pressenti, le petit nouveau , Jan Polak, avait été titularisé. D'après les bruits de couloirs, Franky Vercauteren voulait absolument lui donner du temps de jeu car il compte sur lui pour le déplacement à Istanbul. Ce n'était pas Van Damme mais Mbo Mpenza qui en faisait les frais. L'entraîneur anderlechtois avait décidé d'avancer Hassan d'un cran, une place où on le sait pourtant moins efficace. Aucun changement donc pour Goor, toujours officiellement capitaine, mais qui ne quitte pas le banc...

La première période du duel des Sporting fut à sens unique mais ne livra ni but ni grand spectacle. D'une manière assez brouillonne, les Bruxellois poussaient mais ils trouvaient difficilement l'ouverture. Hassan, Polak et Deschacht furent les premiers à ouvrir le feu sur des frappes à distance mais seul l'essai de l'Égyptien était cadré et Copa veillait au grain.

Le danger se précisa dans les cinq dernières minutes du premier acte : Van Damme signa une reprise acrobatique qui obligea le portier ivoirien de Lokeren à se détendre, avant que Boussoufa ne manque l'immanquable de la tête suite à une frappe d'Hassan mal repoussée par Copa. Dans la foulée, Tchite tenta un ciseau comme il en avait inscrit un au Brussels, sans succès.

Biglia, touché en fin de première période, dut céder sa place à la pause. Franky Vercauteren fit le choix de faire entrer Mpenza et de charger Hassan de distribuer le jeu.

Après dix minutes de flottement, Deschacht réveilla les siens en décochant une très belle frappe tendue du pied droit que força Copa à se détendre à nouveau. Hassan ne fut guère plus heureux, de la tête, quelques instants plus tard.

Le temps s'écoulait et rien ne changeait : les Anderlechtois manquaient cruellement d'inspiration. Ils crurent être délivrés par Boussoufa, à un quart d'heure du terme, mais le coup franc de l'international marocain était repoussé par un excellent Copa. Sur le contre, Jancevski puis Tsholola firent frémir le kop mauve en manquant les deux premières et seules occasions réelles de Lokeren.

Tchite, enfin !

Anderlecht parvint finalement à faire la différence : Mpenza, bien lancé sur la droite par De Man, centrait parfaitement pour Tchite qui n'avait plus qu'à conclure. Une délivrance pour tout un stade et en particulier pour l'attaquant africain, inexistant jusqu'alors et qui a enfin retrouvé le chemin des filets...

Les trois points sont là pour les champions en titre et c'est sans doute là l'essentiel. Mais les dirigeants du Sporting doivent tout de même se faire quelques soucis, à cinq jours du déplacement capital à Fenerbahçe dans le cadre de la Ligue des Champions. Il faudra assurément un Anderlecht d'un tout autre niveau pour ramener un bon résultat d'Istanbul.

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info