Le FC Barcelone se déplace à Huelva pour affronter le Recreativo, étonnant promu

MADRID Le Real Madrid accueille dimanche le Gimnastic Tarragone, lors de la 27e journée du Championnat d'Espagne, le premier de ses "trois matches déterminants" à venir selon le capitaine Raul. "Les trois prochains matches sont déterminants" souligne l'attaquant espagnol, que le sélectionneur Luis Aragones n'a pas rappelé pour affronter le Danemark, le 24 mars, et l'Islande, le 28, deux rencontres de qualifications capitales pour l'Euro-2008.

"Si nous prenons 9 points (contre Tarragone, à Vigo et face à Osasuna), les adversaires vont commencer à nous respecter", ajoute le capitaine du Real Madrid, qui n'a plus que le Championnat pour ne pas boucler une quatrième saison consécutive sans titre.

"Depuis le dernier match, il y a une ambiance euphorique", relève le gardien du Real, Iker Casillas, auteur de grands arrêts lors du "clasico" face à Barcelone, le week-end dernier au Camp Nou (3-3).
"Notre mission est de faire en sorte que les gens y croient", poursuit "San Iker" (Saint Iker). "Malgré les matches où nous sommes passés à côté, nous ne sommes qu'à 5 points du FC Séville et du FC Barcelone".

Toujours aussi rancunier envers l'entraîneur Fabio Capello, Ronaldo espère néanmoins que son ancienne équipe sera sacrée championne d'Espagne à l'issue de la saison.
"Je n'aimerais pas que le Real Madrid soit champion pour Capello. Mais pour mes partenaires, il n'y a aucun doute", a confié l'attaquant de l'AC Milan au quotidien sportif AS.

Le FC Barcelone, qui vient d'encaisser trois buts sur sa pelouse, se déplace samedi à Huelva, dans le sud de l'Espagne, pour affronter le Recreativo, étonnant promu (7e avec 41 points). Le latéral gauche brésilien du Barça, Sylvinho, propose une solution pour moins subir: jouer plus haut. "Certains matches, même si nous jouions à domicile, nous avons eu des résultats défavorables. Nous devons jouer plus haut. Et sans doute encore plus lors des matches à l'extérieur."

Le FC Séville, qualifié in extremis jeudi pour les quarts de finale de la Coupe de l'UEFA, notamment grâce à un but de son gardien Andrés Palop (90), reçoit dimanche soir le Celta Vigo, qui flirte dangereusement avec la zone de relégation.

Valence (3e), qui avait arraché un point en toute fin de match à Pampelune lors de la dernière journée (1-1), accueille samedi une autre équipe de milieu de tableau, le Racing Santander.