Le retour de Karim Benzema en Équipe de France a fait couler beaucoup d'encre. Non seulement en raison de sa longue absence sous le maillot des Bleus maus aussi parce qu'il constituait le chainon manquant aux côtés de Griezman et Mbappé dans le secteur offensif français.

Avec ce retour, et en tant que championne du monde sortante, la France est considérée par beaucoup comme la grande favorite du tournoi. Mais Nicolas Anelka préfère ne pas céder à l'optimisme qui règne chez nos voisins : "Offensivement, l'équipe est très forte. Mais n'oublions pas qu'il y a déjà eu une équipe de France très forte offensivement", a expliqué l'ancien international français au micro de RMC Sport, "En 2002, il y avait le meilleur buteur d'Angleterre, Thierry Henry, le meilleur buteur d'Italie, David Trezeguet, le meilleur buteur de France, Djibril Cissé et la France n'a marqué aucun but."

Si Anelka estime que le retour de Benzema chez les Bleus est "positif" et que l'attaquant "amènera un plus", l'ancien joueur de Chelsea pense également qu'il faut tempérer les attentes : "C'est la presse qu'il faut calmer, les joueurs peuvent s'enflammer, ils connaissent leurs qualités", a-t-il commenté, "ce dont j'ai peur, c'est qu'on va s'enflammer sur l'attaque de la France et, si ça ne se passe pas bien, un nom va ressortir : Karim Benzema."