Plus que jamais, cet Euro sera différent des autres. En raison de la pandémie, les bouleversements sont nombreux. Moins de public dans les stades, des protocoles adaptés, des restrictions sanitaires... tout rappelle que nous vivons évidemment en pleine pandémie. Pour les journalistes aussi, la couverture médiatique diffère d'un tournoi classique. Avec comme point d'orgue, les conférences de presse.

Pour les Français, elles se passent généralement en visio-conférence. Ce lundi, c'était Didier Deschamps et Hugo Lloris qui étaient présents pour parler du choc entre les Bleus et l'Allemagne ce mardi soir à 21h.

Mais cette conférence de presse ne s'est pas du tout passée comme prévu. Au point que Le Figaro n'axe son compte rendu de cette dernière que sur... les erreurs techniques ! "Un vrai calvaire. Pour les principaux acteurs, à savoir Hugo Lloris et Didier Deschamps, mais aussi nous, les journalistes et suiveurs des Bleus (...). La raison ? Les conférences de presse mises en place par l'UEFA en visioconférence. Avant même le début de la compétition, l'exercice a tourné au fiasco. À la mascarade. En espérant de nettes améliorations dans les jours à venir."

Un avis partagé par le capitaine français. "C'est catastrophique. Il n’y a pas de rythme, pas d’image" s'est emporté le portier. Après plusieurs questions sans son, le coach a également pesté contre cette organisation désastreuse: "C’est une catastrophe cette histoire".

Plus tard, l'attaché de presse français s'est excusé auprès des journalistes et des suiveurs. Il espère que "le système proposé devienne aussi fluide qu’à Clairefontaine."