L'Euro 2020 de la France est déjà terminé. Grands favoris du tournoi, les Bleus n'ont jamais presté à leur niveau durant cette compétition. Forcément, la presse française et les observateurs cherchent des coupables et se tournent notamment vers Kylian Mbappé. La star du PSG a connu un Euro décevant lors duquel il n'aura pas marqué le moindre but mais également eu peu d'impact sur le jeu français.

Pourtant sur RMC Sport, le consultant Daniel Riolo n'a pas voulu enfoncer le clou sur le jeune joueur de 22 ans qui n'est, selon lui, pas l'unique responsable du fiasco des Bleus : "Critiquer Mbappé, c'est injuste. Le peloton d'exécution sur Mbappé, c'est une absurdité totale", a-t-il déclaré sur le plateau de l'émission After Foot, "à la Coupe du monde, il a été un joueur clé. Sur ce match contre la Suisse, Griezmann a été remplacé dans un changement hallucinant de Deschamps. Pogba n'a pas été bon en première période. La défense n'a pas été bonne. Ce n'était pas le Kante habituel. Ne tomber que sur Mbappé, c'est injuste. Mais cela ne nous empêchera pas de dire que la gestion de son ego n'a pas été bonne."


Car si personne sur le plateau de l'émission n'en voulait à Mbappé sur le terrain, Jérome Rothen fustigeait lui la gestion de la starlette par le sélectionneur Didier Deschamps : "Il est le chef de bord, il a toujours été incroyable dans ce rôle. Mais ici, il est responsable", débute-t-il avant de revenir sur l'Euro de Mbappé, "il n'y a pas de problème à dire qu'à son âge et avec tout ce qu'il a déjà gagné, Kylian fait partie des meilleurs joueurs du monde. Si aujourd'hui, il se permet d'avoir cette attitude, c'est qu'on lui a laissé la porte ouverte. Et Deschamps a ouvert beaucoup de portes durant cet Euro. Est-ce que cela montre qu'il est fatigué et lassé ? C'est possible. Dans la gestion de groupe avec cette génération, si c'était bien en 2018, il y a peut-etre quelque chose qui s'est cassé depuis quelques mois. Le contexte sanitaire n'a pas aidé non plus et je pense qu'il n'a pas souhaité aller gérer untel ou untel et a donc laissé faire."

L'ancien joueur du PSG prend un exemple en particulier où Deschamps n'a pas été assez ferme : "On a dit à Mbappé que c'était Griezmann qui devait tirer les penaltys mais en compensation, on lui a laissé tirer les coup-francs, cela, ce n'est pas possible."

Si Mbappé s'est beaucoup fait critiquer, Daniel Riolo se félicite du retour réussi de Benzema : "Heureusement, parce que cela aurait été injuste de lui imputer tous les maux de cet échec. Parce que lui il a été bon et lui il a marqué. On sort en huitièmes donc on pourrait tomber sur Benzema mais ce serait injuste de le faire."