"Ils vont la recouvrir, et cela sera vérifié par le délégué (de l'UEFA, ndlr) avant chaque match", a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'instance européenne, estimant que cet aménagement pratique n'est "pas différent de ce qui a été décidé" jeudi.

La fédération de football ukrainienne avait affirmé un peu plus tôt avoir atteint "un compromis" avec l'UEFA dans ce litige, le premier incident diplomatique du tournoi qui s'est ouvert vendredi soir à Rome et s'achèvera le 11 juillet à Londres.

"Les négociations" ont été "extrêmement difficiles et se sont retrouvées dans l'impasse à plusieurs reprises", a écrit sur Facebook le président de la fédération ukrainienne de football (AUF) Andriï Pavelko.

Le slogan "Gloire aux héros" fera partie d'un nouvel élément ajouté à l'intérieur du maillot, a-t-il affirmé, et "deviendra certainement un vrai porte-bonheur pour nos gars", a ajouté le responsable, sans plus de précisions.

Selon l'UEFA, la sélection ukrainienne masquera cette phrase brodée à l'intérieur du col de la tunique jaune et bleue par un tissu représentant "la carte de l'Ukraine", entourant "le logo de la fédération".

"Donc on ne le verra ni de l'intérieur, ni de l'extérieur", assure l'instance.

Or cette carte du pays, qui figure également sur l'avant du maillot, était l'un des trois éléments contestés par la Russie, lorsqu'elle a saisi l'UEFA en début de semaine pour faire modifier l'équipement ukrainien.

Moscou s'est agacé de voir inclus au territoire ukrainien la Crimée, annexée par la Russie en 2014, ainsi que des zones de l'Est du pays contrôlés par les séparatistes pro-russes.

"Historique et militariste"

Mais l'UEFA avait balayé cette réclamation jeudi, rappelant aux Russes qu'il s'agissait des frontières ukrainiennes reconnues par les Nations unies, et avait aussi refusé de faire retirer les mots "Gloire à l'Ukraine" du devant du maillot.

"Après une analyse plus approfondie", l'instance avait en revanche invalidé la mention "Gloire aux héros" - "clairement de nature politique, ayant une signification historique et militariste".

La double formule "Gloire à l'Ukraine! Gloire aux Héros", tirée d'un chant patriotique, était en effet devenue un cri de ralliement lors du soulèvement populaire pro-occidental de Maïdan, en 2014, qui avait évincé un président soutenu par le Kremlin, Viktor Ianoukovitch.

Moscou associe de surcroît ces slogans à des groupes nationalistes de la Seconde Guerre mondiale qui ont combattu les Soviétiques, et la Fédération russe de football avait exposé ces arguments mardi dans une lettre à l'UEFA.

Selon la fédération ukrainienne, le design restera cependant inchangé sur les "millions" de maillots destinés au grand public, qui proclameront donc ouvertement "Gloire aux héros".

L'Ukraine figure dans le groupe C et entamera sa compétition dimanche face aux Pays-Bas, avant d'affronter la Macédoine du Nord puis l'Autriche. La Russie est dans le groupe B, avec la Belgique, qu'elle affronte samedi, la Finlande et le Danemark.

Ukraine et Russie ne peuvent pas s'affronter avant les quarts de finale de l'Euro.